Ville des Pères Lumières

Brigitte, Laurent, Nicolas & SAGReiss par Olivier

Salle des Mariages, Mairie de Paris IV - 14h le 30 mars 2013

Says Joe: “What they can never kill went on to organize.”

Bien que j’aie oublié ma kippa du souk ha-tikva et que ce soit le sabbat intra-pascal, mon génial et congénial hôte Olivier m’a emmené au quartier juif de Paris, rue des Rosiers. Là nous sommes tombés sur un Rabbin parlant mal le yiddish, l’hébreu, et l’anglais pour qui j’ai chanté Shnierele Perele, la chanson que ma fille Rose préférait chanter il y avait 922 jours. Ensuite nous avons mangé un falafel avec houmous et d’autres petites salades orientales. Olivier a oublié de prendre une photo du Rabbin et du falafel. Le Rabbin ne l’aurait peut-être pas apprécié, mais l’oublie du falafel est impardonnable. Il faut que je trouve un nouveau photographe pour le Secrétariat du CopCo.

Après la réunion, et après l’après-réunion, j’ai pu lire le mail d’un père privé de son enfant, un dénommé Ben, qu’il arrivait en stop à l’improviste chez moi (à 650 kilomètres de Paris) en fin d’après-midi pour une visite de quelques jours. Je lui ai téléphoné en urgence. Il m’a répondu: “Pas de problème. Je suis déjà dans mon hamac accroché à deux oliviers.” Il m’a demandé pourquoi c’était allumé chez moi: “Le chat et moi avons peur du noir.” Il a précisé qu’il comptait finalement repartir pour de nouvelles aventures avant que je ne revienne de Paris le surlendemain. Ils sont fous, ces pères.

La réunion était un réussite éclatante, grâce notamment à une très efficace organisation de la part d’Un Parent de Trop, aux diverses interventions percutantes des uns et des autres, et aux témoignages émouvants de deux grands-pères, dont un m’a dit, les larmes aux yeux et après m’avoir remercié de l’action de ma mère April, qu’il n’a jamais vu ses trois petits-enfants qui habitent à cinq kilomètres de chez lui. 35 pères lumières (y compris quelques grands-pères et grands-mères) représentant 14 associations 1901 d’un peu partout en France ont voté à 13 voix pour une fédération nationale de ces mêmes associations en faveur de la Marche des Pères, dont 7 voix pour le principe des Statuts sous l’égide du CopCo.

Laurent
                & SAGReiss par Brigitte
Laurent & SAGReiss par Brigitte
Brigitte
                & SAGReiss par Laurent
Brigitte & SAGReiss par Laurent
La Rose
                du Désert par Olivier
La Rose du Désert par Olivier
SAGReiss
                par Olivier
SAGReiss par Olivier
Nicolas Moreno par Olivier
Nicolas Moreno par Olivier
Pères Lumières par Olivier
Pères Lumières par Olivier
35 Pères Lumières
35 Pères Lumières
Brigitte Volmat par Laurent
Brigitte Volmat par Laurent

De: SAGReiss

Date: 1 avril 2013

Objet: 30 mars 2013

Friends,

En ma qualite de Secretaire du CopCo & adepte de l'information immediate, ou presque (J'ai dormi quatre heures dans la Rosemobile cette nuit et ai pratique quatre heures de cybersexe avec mon ex-future copine ce matin. Oui, meme a bientot cinquante ans, cela existe.), je vous propose ma version de la journee du 30 mars 2013. Pour couper court a tout commentaire desobligeant, je sais que cela ne ressemble pas a un compte rendu officiel d'une association 1901 respectable. Nous sommes des peres. Je suis americain. Et c'est comme cela que je travaille. C'est different de votre facon, mais c'est infiniment plus rapide. Je pretends en outre que c'est un peu plus rigolo, mais ce jugement de valeur esthetique reste a l'appreciation de chaque client. En tout cas, je vous prie de lire le troisieme paragraphe, qui est ma synthese de la reunion. Le reste, vous pouvez oublier, si cela vous gene.

Merci.

Scott, pere de Rose

SAGReiss