Reiss vs Ordre des Médecins

Scott Alexander Gabriel Reiss

Français Two Minutes of Madness & Mendacity La voix de Catherine Uccellatore

Voir aussi Reiss vs Uccellatore & Reiss vs Éducation Nationale

Ordre des Médecins

Je jure par Apollon, médecin, par Esculape, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l'engagement suivants: [...]

Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison, si on m'en demande, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion; semblablement, je ne remettrai à aucune femme un pessaire abortif. Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté. [...]

Dans quelque maison que je rentre, j'y entrerai pour l'utilité des malades, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur, et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves. [...]

Si je remplis ce serment sans l'enfreindre, qu'il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais des hommes; si je le viole et que je me parjure, puissé-je avoir un sort contraire.

L'Ordre des Médecins français rajoute au serment d'Hippocrate ce paragraphe pertinent:

J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n'exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

De: SAGReiss

Date: 23 octobre 2009

Objet: Plainte contre le Dr SAUTEL

Drs MORTAIN & CAYOT,

Suite à votre courrier du 20 octobre, je vous écris pour déposer une plainte ordinale contre le Dr SAUTEL, médecin traitant de ma fille Rose REISS (née le 27 août 2006 à Aubenas) pour les raisons suivantes:

1. Le Dr SAUTEL ne m'a communiqué aucune information sur l'état de santé de ma fille, malgré les nombreuses demandes que je lui ai adressées par écrit au cours de deux ans, et malgré le fait (rapporté dans ces demandes) que Rose venait (et continue à venir) chez moi sans carnet de sante (même pendant les vacances d'été) à cause du refus illégal de la mère de Rose.

1a. Je ne reproche pas au Dr SAUTEL le comportement de la mère, mais l'article 35 du code de la déontologie médicale (article R.4127-35 du code de la santé publique) prévoit "une information loyale, claire et appropriée". L'information du Dr SAUTEL n'était pas "loyale" à Rose & moi, ne pouvait être "claire" (puisqu'elle n'existait pas), et n'était pas "appropriée" au contexte et notamment à la situation familiale (refus de la mère de partager l'information), dont encore une fois je lui ai mis au courant dans mes demandes.

2. Vous m'informez que vous êtes intervenus auprès du Dr SAUTEL le 2 octobre (suite à mon message du 23 septembre), mais je n'ai toujours pas vu le dossier médical de ma fille ni reçu aucune communication de la part du Dr SAUTEL.

3. Si ma demande d'être informé sur l'état de santé de ma fille par son médecin traitant est légitime aujourd'hui, alors elle l'était tout autant en 2007 et en 2008, même sans l'appui de l'Ordre des Médecins et sans besoin de recours aux lettres recommandées.

Je demande respectueusement que ma plainte formelle soit entendue, qu'une enquête officielle soit menée, et qu'une sanction disciplinaire soit éventuellement prise contre le Dr SAUTEL.

J'envoie une copie électronique de cette lettre à vous-mêmes, au conseil national de l'Ordre, et au Ministre de la santé. Puisque vous exigez sous 15 jours une copie sur papier signée, je vous l'enverrai par lettre recommandée avec accusée de réception.

Merci de me tenir au courant.

Meilleures salutations.

Scott Alexander Gabriel REISS, père de Rose

De: SAGReiss

Date: 12 decembrebre 2009

Objet: Reunion de Conciliation de l'Ordre des Medecins

Mme le Ministre, Drs AHR, CAYOT, MORTAIN, STERN, CLUZEL, & SAUTEL,

Suite a notre reunion de conciliation le 10 decembre 2009 au conseil departemental de l'Ordre des Medecins a Aubenas, qui n'etait qu'une farce de mon point de vue, j'ai decide de ne pas maintenir ma plainte ordinale contre le Dr SAUTEL, non pas parce qu'elle est invalide, mais parce qu'il est inutile de poursuivre la justice dans un tel contexte de complicite. Desormais je prefere consacrer mes efforts a ma plainte penale a l'encontre de la mere de ma fille et eventuellement a une plainte administrative a l'encontre de l'ecole de ma fille, ou j'ai peut-etre plus de chances d'etre entendu par un auditeur impartial.

La raison de la justice de ma plainte est simple. Votre document dit: "Mr REISS reproche au Dr SAUTEL de ne pas avoir répondu à ses mails depuis 2 ans et de ne pas l'avoir informé de l'état de santé de sa fille Rose."

Dechire par la douleur, j'ai ecrit au Dr SAUTEL les 13 aout, 1, 9, 13, 15, & 23 septembre 2007, lors des soixante-quatorze jours de "droits egaux sur l'enfant" pendant lesquels la mere de Rose m'a empeche de voir ma fille, contrairement a la loi, conduite que le Juge aux affaires familiales a qualifie de "blamable" dans sa decision. Le Dr SAUTEL semble (d'apres le carnet de sante) avoir vu Rose le 18 septembre, et aurait pu la voir lors des vaccins/rappels de 12 mois (vers le 27 aout 2007), mais je n'en retrouve pas la trace sur une photocopie a peine lisible du carnet de sante (deja difficile a dechiffrer, surtout pour un laic).

N'importe quel etre humain m'aurait contacte par l'un des deux biais a sa disposition: mon telephone & mon mail. Le Dr SAUTEL, medecin, conseiller municipal de Lablachere (du moins aujourd'hui), grand-pere (selon la mere de Rose), ne l'as pas fait "par principe", toujours d'apres votre document. Le principe de la solidarite humaine & du bien-etre d'un enfant l'emportent sur vos principes de procedure.

Du point de vue strictement legal, je trouve ce texte interessant:

Article L1111-2 Code de la Santé Publique:

"En cas de litige, il appartient au professionnel ou à l'établissement de santé d'apporter la preuve que l'information a été délivrée à l'intéressé dans les conditions prévues au présent article. Cette preuve peut être apportée par tout moyen."

Il n'est pas fait mention d'une interdiction quelconque au parent d'utiliser le mail pour demander de l'information au medecin, seulement que le medecin peut utiliser le moyen de son choix (y compris le mail apparemment) pour prouver qu'il a informe le parent. Le Dr SAUTEL ne m'a JAMAIS informe de quoi que ce soit. Il a choisi le silence "par principe".

Quand au format de la reunion, je me suis retrouve face a trois medecins, des collegues de vieille connaissance, qui se tutoyaient, et dont l'un des "conseillers" a meme demande au Dr SAUTEL s'il ne s'etait jamais presente a l'Ordre. Au moins les avocats & les juges font semblant, en se vouvoyant lors des audiences. Il n'y avait meme pas un temoin impartial present, ou un enregistrement de la reunion. J'ai du menacer de ne pas signer le document final afin d'avoir une influence sur le texte eventuellement mis dans ma bouche.

Les deux "conseillers" ont chacun commence son intervention par l'affirmation fausse (voire de mauvaise foi si jamais ils avaient pris la peine de lire le dossier) que je reprochais au Dr SAUTEL de ne pas m'avoir communique le carnet de sante, ce qui est contraire au texte de ma plainte et serait absurde de toute facon, puisque le Dr SAUTEL pouvait difficilement me communiquer ce qu'il n'avait pas. Je reprochais, et je reprocherai jusqu'a la fin de mes jours, au Dr SAUTEL de ne m'avoir RIEN communique dans un contexte ou la mere de Rose me privait de facon illegale d'acces a ma fille (pendant soixante-quatorze jours de "droits egaux") & des informations sur l'etat de sante de ma fille (le carnet de sante) pendant plus de deux ans. Enfin tous les arguments fastidieux du Dr SAUTEL sur l'organisation & la charge de travail du medecin etaient vigoureusement soutenus par les deux "conseillers". Et qui soutenait mes arguments a moi? Qui soutenait l'interet legitime de ma fille Rose?

Quant a votre conclusion, si je peux la resumer comme vous avez insiste a resumer la mienne (au lieu tout simplement de me laisser ecrire ma propre declaration): "Votre cause est peut-etre juste, mais vous vous attaquez a la mauvaise personne," je vous repondrai en citant le chapitre 36 de Moby Dick: "Talk not to me of blasphemy, man; I'd strike the sun if it insulted me. For could the sun do that, then could I do the other; since there is ever a sort of fair play herein, jealousy presiding over all creations." (Dans la traduction de Jean Giono: "Ne me parle pas de blasphème, homme, je frapperais le soleil s’il m’insultait. Car si le soleil pouvait le faire, je pourrais aussi riposter, il y a une sorte d’équité dans la lutte, la jalousie a présidé à toute création.")

A partir du 23 novembre 2009 ma fille a ete absente de l'ecole pendant plus de deux semaines consecutives, et personne, ni la mere, ni l'ecole, ni le medecin (meme si celui-ci n'etait pas forcement le Dr SAUTEL), personne n'a songe a en informer son pere? Vous etes TOUS coupables & complices dans un systeme profondement injuste & inhumain qui a permis a ces aberrations de nous arriver, a ma fille & moi.

Je ne demande qu'une chose au Dr SAUTEL, et je la demande formellement & par ecrit, meme si les medecins de l'Ordre des Medecins ignorent que le "courrier télématique" (dixit le Dr Jackie AHR, secretaire general adjoint du conseil national) s'avere etre de l'ecrit, comme l'est le plus souvent une page au web:

http://www.sagreiss.org/klezmer_christmas.htm

Le mail & le web sont les deux plus grandes inventions en ecriture depuis l'imprimerie typographique de Gutenberg. Je demande donc au Dr SAUTEL de ne plus jamais revoir ma fille Rose, quel que soit le pretexte (sauf urgence medicale, bien entendu). A lui de respecter, ou encore une fois de violer, les souhaits clairement exprimes du pere d'un enfant.

Meilleures salutations.

Scott Alexander Gabriel REISS, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 15 janvier 2010

Objet: Rose REISS encore

Dr Sautel,

La mere de Rose m'a laisse un message telephonique jeudi matin en indiquant que Rose est de nouveau malade. J'ai telephone a votre cabinet, ainsi qu'au centre medical de Joyeuse et celui des Vans. Personne ne semble avoir vu Rose en consultation. On a eu une longue panne d'internet (qui dessert aussi mon telephone) donc je n'ai pas pu telephoner a l'hopital d'Aubenas. Pourtant l'ecole de Rose me confirme (apres une enieme demande depuis le debut de l'annee scolaire d'etre tenu au courant de son assiduite) que Rose a bien ete absente cette semaine pour des raisons medicales.

La mere de Rose m'a transmis des medicaments (antibiotique & anti-toux), en refusant encore une fois de me communiquer l'ordonnance et le carnet de sante, en m'expliquant vaguement a l'oral (quoiqu'elle ait mon adresse electronique & postale) le traitement a suivre. Je ne peux donc ni soigner ma fille correctement, ni consulter le medecin, puisque je ne sais qui c'est.

Rose m'a dit spontanement que ce serait vous qui l'ayez traite, ce que votre secretaire avait nie. (Je ne pose jamais a ma fille ce genre de question, qui devrait etre traitee entre adultes, mais apparemment c'est difficile pour certains d'entre vous.) Je vous pose donc directement & par ecrit la question de savoir si oui ou non vous avez soigne ma fille depuis deux semaines. Si vous tenez absolument a perdre votre temps & a me faire perdre le mien en me repondant uniquement en face a face (ce qui a l'avantage pour vous, comme pour la mere de Rose, de ne pas laisser de traces ecrites), je prendrai rendez-vous avec vous la semaine prochaine, lorsqu'il serait trop tard de toute facon pour les soins de Rose ce week-end.

Permettez-moi de vous dire mon avis que vous, l'ecole de Lablachere, l'Ordre des Medecins, et la mere de Rose avez tous une drole de conception de la deontologie medicale, qui me semble parfaitement anti-hyppocratique & contraire a l'ethique, voire a la nature humaine.

Merci de votre cooperation.

Meilleures salutations.

Scott Alexander Gabriel REISS, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 18 janvier 2010

Objet: Visite chez les Drs Sajus & Salmacis

Catherine,

Sachant que tu n'as voulu me transmettre encore une fois ni le carnet de sante de notre fille, ni l'ordonnance qui contient l'information concernant la posologie des medicaments que tu m'as donnes (dont un [l'anti-toux] manquait meme la notice), ni le nom du medecin qui les a prescrits, je te transmets quand meme (CC au Dr Sautel, qui prefere comme toi le silence "par principe") les resultats de deux recentes visites medicales, dont une avec Rose.

Le 9 janvier je suis alle chez le Dr Sajus (remplacante a Joyeuse) lui demander ce qui s'est passe le 4 decembre dernier. Elle m'a confirme que la condition de Rose ce jour-la n'avait rien d'urgent, ni de grave, ni quoi que ce soit qui empecherait une visite prevue chez son pere. On peut donc conclure que cette visite theoriquement medicale (au bout de deux semaines d'absence de l'ecole, un vendredi soir a 18h, l'heure precisement ou tu n'as pas voulu me confier notre fille parce qu'elle aurait ete trop malade pour sortir) avait un but surtout juridique, celui de te creer un alibi pour le delit penal que tu allais commettre, la non-representation d'enfant. Neanmoins, cette consultation a eu pour resultat une ordonnance d'antibiotiques superflues, et Rose a du avaler ces antibiotiques, helas.

Le 16 janvier je suis alle avec Rose voir le Dr Salmacis aux Vans, qui a pu constater que Rose etait en pleine forme, malgre une petite rhume et une toux legere. J'ai discute du probleme avec le Dr Salmacis, et il a confirme ma decision de continuer malgre moi un nouveau traitement d'antibiotiques, meme s'il reconnaissait qu'il s'agit encore une fois d'une ordonnance superflue, ecrite par un medecin a moi inconnu a ce jour.

Rose est donc sujette, grace aux manoeuvres pseudo-medicales & surtout juridiques de sa mere, et de la complicite de medecins trop contents de prescrire des medicaments inutiles (voire nuisibles a long terme), et aux frais de la securite sociale bien sur, a une surmedication d'antibiotiques qui aura l'effet a longue echeance que les enfants ne seront plus immunises contre rien, tandis que les bacteries seront immunisees contre tout. Les antibiotiques des enfants ne sont pas un placebo anodin destine a soulager leur mere.

Tout ceci malgre le fait que le Dr Vidal, ORL a l'hopital d'Aubenas, n'a pas voulu prescrire d'antibiotique en 2008, quand Rose avait pourtant de la fievre et une oto-rhino-bronchite (dite froide), et nous etions d'accord tous les deux avec cette decision si sage, et nous n'avons meme pas poursuivi un rendez-vous prevu ulterieurement, preferant laisser la nature & le soleil guerir notre fille, ce qui n'a pas tarde d'arriver le printemps venu.

Gabriel

P.S. Toujours en panne d'internet, je rajoute ma reponse a ton mot & a la methode que tu as choisie pour le transmettre ce soir (dimanche).

Voici le texte integral (mais sans les accents) de ton mot, tel que je le dechiffre, car je n'ai pas l'habitude de lire les manuscrits, ni de ton ecriture, puisqu'on s'est toujours ecrit par mail, sauf quand tu decides d'entraver la communication en bloquant mes comptes:

"Ton comportement belliciste n'est pas benefique pour Rose.

"Je ne t'aime pas et je ne t'aimerai jamais, Cela dit, je suis prete a vivre [suivre?] une mediation pour le bien etre de Rose. Madame Guigon Francoise pourrait nous aider."

1. Quant au mode de transmission, je trouve aberrant que tu demandes a Rose de me donner le mot, alors que j'etais debout devant toi et tu pouvais parfaitement me le donner toi-meme. Tu cherches deliberement a faire intervenir notre fille dans nos conflits. J'evite soigneusement de lui imposer ce malheur.

2. Je ne sais pas de quel comportement "belliciste" tu parles. Je t'ai demande vendredi dernier le carnet de sante et l'ordonnance des medicaments de Rose. Tu as refuse. Je n'ai meme pas insiste.

3. Tu es malplacee pour declarer de facon univoque ce qui est "benifique" pour notre fille, etant donnee la conduite decrite ci-dessus, qui me semble deja a la limite de la maltraitance d'enfant.

4. Comme toi, j'ai fait des etudes de lettres, donc je reconnais la figure rhetorique de la nominalisation que tu affectionnes. Tu poses dans le sujet de la proposition un principe fort douteux (le pretendu comportement belliciste) afin de prediquer la-dessus une conclusion encore plus douteuse. C'est un style qui convient a la publicite, aux hommes politiques, et a d'autres manipulateurs d'opinion. Comme ca, si je nie la phrase, elle se retourne contre moi: "Mais si, mon comportement belliciste EST benefique pour Rose." La negation porte sur le verbe, pas sur le sujet. C'est malain.

5. Je n'ai pas la moindre idee pourquoi tu me parles d'amour. Cet hors sujet me semble un peu bizarre.

6. Quant a ta proposition de mediation, je suis pret a l'accepter dans les conditions suivantes:

6a. Qu'on attende deja le resultat de la plainte penale que j'ai du deposer contre toi le 5 decembre dernier pour non-representation d'enfant, apres quoi je reserve le droit de ressaisir le JAF, plutot que de m'adresser a une assistante sociale.

6b. Que le mediateur ne soit pas choisi par toi, ni connu d'un de nous deux, ni du Dr Sautel, avec qui j'ai deja eu un conflit regrettable.

6c. Que le mediateur accepte d'abord de preciser les conditions & les consignes de la mediation (et de repondre a mes eventuelles questions) par mail. Tous les elements que je pourrais lui apporter ont ete transmis par mail, par exemple les liens hypertextuels aux images & aux textes antisemites que tu m'as envoyes dans trois messages datant du 28 septembre dernier, et celui du 30 septembre, ou tu me traites de "Gabi Ashkenazi". C'est peut-etre un nom doux? Il me semble que la haine raciale que tu cultives n'est pas benefique pour Rose.

6d. Que, avant toute mediation, tu commences par respecter le jugement deja en vigueur pendant un temps suffisant pour temoigner de ta bonne foi, a savoir plus de non-representations et la transmission systematique du carnet de sante (& des ordonnances en cas de maladie de Rose).

Je ne vais pas imprimer ce message a mon lieu de travail (Je n'ai pas d'imprimante a la maison.) et te l'envoyer par la poste, comme je suis souvent oblige de le faire. Si tu as toujours bloque mes comptes (ce que je ne peux pas verifier), le Dr Sautel te le transmettra surement, comme il semble le faire d'habitude (voir le meme message du 30 septembre dernier).

De: SAGReiss

Date: 1 fevrier 2010

Objet: Medical Malpractice

Dr Sautel,

Ce soir j'apprends par biais interpose de Mme Uccellatore (CC ci-dessus) que vous continuez a traiter ma fille Rose, malgre ma demande clairement exprimee le 12 decembre dernier, helas. De surcroit, elle m'informe, toujours par telephone (car elle prefere, comme vous, les moyens de communication qui ne laissent pas de trace), que vous souhaiteriez (sans etre suffisamment courageux pour me le dire vous-meme, ce qui correspond [comme vous le savez, si vous avez lu mon message du 18 janvier dernier] aux regles alambiquees de la communication chez Mme Uccellatore) que je vienne chez vous pour me tenir informe de l'etat de sante de ma fille Rose. Je ne viendrai pas. D'abord, je n'ai pas a me deplacer pour exercer mes droits. C'est a vous de m'informer, selon l'article L1111-2 du Code de la Santé Publique:

"En cas de litige, il appartient au professionnel ou à l'établissement de santé d'apporter la preuve que l'information a été délivrée à l'intéressé dans les conditions prévues au présent article. Cette preuve peut être apportée par tout moyen."

Ensuite, votre presence physique m'est odieuse. Malgre moi, je vous ai serre deux fois la main lors de la reunion de conciliation chez l'Ordre des Medecins (CC dessus). Je prefere eviter ce penible inconvenant a l'avenir. De toute facon, Mme Uccellatore & vous (qui semblez entretenir des relations bien conviviales) n'avez pas grand-chose a m'apprendre sur les soins d'un enfant, vu que Mme Uccellatore refuse toujours de me confier le carnet de sante & les ordonnances des medicaments (qui indiquent, comme vous le savez, la posologie & l'horaire des soins) de Rose. Au lieu de me transmettre des remarques inutiles par personne interposee, pourriez-vous lui faire une observation a ce sujet?

De toute facon, je ne suis pas francais. Par consequent notre conflit revient peut-etre a un malentendu culturel. Je vous invite donc a consulter mon site (ou ce texte apparaitra avant que vous ne le lisiez).

Franchement, je m'en fous de vos reflexions. C'est ma fille qui decidera.

Meilleures salutations.

Scott Alexander Gabriel REISS, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 2 fevrier 2010

Objet: La Sante de Rose

Catherine,

Suite a ton appel telephonique d'hier soir, je peux confirmer que ta conduite (notamment le refus de transmettre le carnet de sante & les ordonnances avec les medicaments de notre fille lors des visites) rend effectivement plus difficile les soins de Rose. Je peux confirmer egalement qu'il y a bien des medecins aux Vans, comme tu le sais, puisque chaque fois que j'amene Rose chez l'un d'etre eux, generalement le Dr Pellet, je t'informe du deroulement de la consultation, et te transmets les ordonnances eventuelles, avec CC au Dr Sautel (comme ci-dessus).

Ce week-end, je n'ai pas appris de toi que Rose etait malade, car j'avais telephone a l'ecole vendredi matin pour savoir si elle etait presente. (L'ecole, comme le Dr Sautel, a du mal a s'adapter au mail, une technologie qui date d'il y a vingt ans, et prefere perdre son temps avec le telephone, les deplacements physiques, le papier & les plumes.) Sans le carnet de sante, bien sur, je ne pouvais pas savoir si tu avais deja amenee Rose chez un medecin, ni lequel au cas ou. Samedi matin je ne l'ai donc pas amenee chez le medecin de garde, mais d'abord a la pharmacie, ou le pharmacien Blanc & son collegue ont observe qu'elle etait bien enrhumee, sans me conseiller d'aller chez le medecin. Je ne l'ai pas fait spontanement parce que tu as deja donne deux fois des antibiotiques a Rose cet hiver, ce que le Dr Salmacis (16 janvier) a qualifie de surmedication nuisible. Une fois (4 decembre) l'antibiotique servait surtout a te creer un alibi & te disculper du delit penal de non-representation que tu allais commettre. Sachant qu'il n'y a meme pas le minimum de cooperation de ta part (toujours la facheuse transmission du carnet & des ordonnances), je n'aurais donc su assurer le suivi du traitement apres le week-end, si j'en avais entame un.

Dimanche apres-midi Rose & moi sommes alles au lotto de l'ecole, ou elle a joue avec d'autres enfants, sans que leurs meres (dont Rose connait bien celle de ses copines) & leurs instites constatent que la rhume de Rose etait aussi grave que tu sembles l'estimer. C'est vrai que la conjonctivite etait accusee la nuit, mais elle n'avait meme pas de fievre chez moi. En tout cas aucun adult n'a refuse son bisou, ni ne l'en a decourager son enfant. Personnellement, comme tu le sais, je n'embrasse que les membres de ma famille, et trouve un peu etrange cette forme de salutation, mais Rose partage nos deux cultures, ce en quoi je l'encourage. Par exemple, j'essaye de lui apprendre cette chanson en espagnol (la langue de ta famille maternelle, ainsi que de l'abuela de Dora the Explorer en anglais), mais tu pourrais faire mieux que moi.

Comme d'habitude le Dr Sautel peut te transmettre ce message, si tu as toujours bloque mes comptes, car tu m'imposes de communiquer comme toi, par personne interposee.

Je t'embrasse.

Gabriel

2 février 2010

Grossefatigue a écrit:

"Votre cause est peut-être juste, mais vous vous attaquez a la mauvaise personne".

faites demande de la transmission du dossier médical qui est la seule pièce qu'il soit habilité à transmettre par écrit.

Je comprends vos sages conseils, mais je ne les suivrai pas. Comme dit razmo, je suis a priori americain, ou quelque autre sale race, donc je citerai l'auteur americain que Baudelaire aurait du traduire au lieu d'Edgar Poe, Herman Meville dans son conte Bartelby the Scrivener: "I prefer not to."

C'etait un suicide, mais mon kamikaze ressemble plus a une guerre d'attrition. On connait bien cela dans la terre de ma seconde nationalite, Israel, pays de Samson. J'acceptais malgre moi (n'ayant pas trop le choix) le 1-3-5+1/2, mais mon ex continue a me faire la guerre totale. Guerre donc elle aura.

La signature electronique bilingue de la gendarmerie, Grossefatigue, n'a aucune force de loi. C'est simplement une consigne qu'on me donne, comme celle que je donne aux autres dans les mails que j'ecris depuis mon lieu de travail. Libre aux autres de faire ce qu'ils veulent.

Quant au dossier medical, que j'ai bien entendu demande, tous les medecins etaient d'accord que cela n'existe pas, en tout cas pour ma fille.

Enfin, quand ils m'ont dit que je m'attaquais a la mauvaise personne, j'ai repondu que je m'attaque a tout le monde, quitte a eventuellement cibler la coupable. C'est un peu comme les Chretiens ont fait avec les Juifs & autres infideles. "Pendant le sac de Béziers, en 1209, le légat du Pape Innocent III, Arnaud Amaury, consulté sur ce qu'il y avait à faire des catholiques mêlés aux hérétiques dans Béziers, aurait répondu: 'Caedite eos. Novit enim Dominus qui sunt eius.'" Traduction: "Tuez-les tous. Dieu reconnaitra les siens."

De: SAGReiss

Date: 6 fevrier 2010

Objet: Visite du 14 janvier

Dr Sautel,

Merci, si jamais vous avez dit un mot a la mere de Rose (CC ci-dessus) pour qu'elle coopere un peu mieux aux soins de notre fille en me transmettant le carnet de sante (pour la deuxieme fois depuis deux ans) & votre ordonnance, ou je note que votre adresse electronique ne figure plus. C'est une nouvelle politique de votre part?

Plus serieusement, je note avec interet que vous avez bien vu Rose le 14 janvier dernier. L'heure n'est pas indiquee, mais j'ai telephone a votre cabinet ce jour-la a 14h pour demander, et votre assistante m'a indique le contraire, que vous n'aviez pas vu ma fille. Peut-etre que le rendez-vu n'etait-il prevu que plus tard, mais le message telephonique que j'ai recu de la mere de ma fille a 10h30 ce jour-la semble indiquer le contraire. Quand on vous ecrit, on n'a pas de reponse. Quand on vous telephone, on a des informations contraires a la verite.

En tout cas les consequences ont ete un peu penibles pour tout le monde. J'ai passe l'apres-midi du 14 janvier a contacter tous les medecins de l'Ardeche, que j'ai bien sur derange dans leur travail. J'ai fini par deranger en personne deux medecins des Vans, les Drs Pellet (14 janvier) & Salmacis (16 janvier avec Rose pour connaitre la posologie des medicaments transmis sans ordonnance). Je leur enverrai a chacun une copie en papier de ce message avec mes excuses.

On doit faire quoi exactement pour se faire tenir informer, vous telephoner systematiquement tous les jours, comme je fais pratiquement avec l'ecole de Rose, car sinon je ne suis jamais informe de ses absences? Ne serait-ce pas plus simple si les Francais s'adaptaient enfin au vingt-et-unieme siecle, en comprenant qu'il vaut mieux deplacer l'information que les hommes, et qu'avec un courriel vite fait on peut informer beaucoup de personnes sans deranger personne?

En tout cas, soyez assure que je suis les consignes de votre ordonnance (que vous auriez pu me transferer par mail tout simplement, en evitant les singeries de Mme Uccellatore, qui m'a fait ecrire a la main [sans comprendre ce que j'ecrivais, bien sur] une liste de medicaments qu'elle m'a transmis). Elle veut une preuve ecrite qu'elle obeit a la loi une fois par trimestre? Qu'avez-vous a gagner a jouer ainsi le jeu la mere de Rose?

Meilleures salutations.

Scott Alexander Gabriel Reiss, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 16 fevrier 2010

Objet: Message pour Rose

Catherine,

Suite a ton message telephonique d'hier, je te prie de bien vouloir me transmettre le message pour Rose, et j'agirai en fonction.

Quant a la pretendue "urgence" du message, tu me permettras d'etre sceptique.

Le 4-6 decembre dernier, tu as utilise comme pretexte une visite "en urgence" chez le medecin pour nous supprimer, a Rose & moi, notre droit de visite. Je te rappelle que Rose etait deja absente de l'ecole depuis deux semaines, sans que tu n'eprouves le besoin de me tenir informe, ni d'aller voir un medecin avant le vendredi 4 decembre a 18h, heure precisement de la visite prevue par le juge. Le Dr Sajus m'a confirme que cette visite n'avait en fait rien d'urgent, ni rien qui devait empecher une visite de Rose chez son pere.

Je reste a ta disposition par mail, par telephone, & par la poste.

Meilleures salutations.

Gabriel

De: SAGReiss

Date: 17 fevrier 2010 [renvoyé le 18 par la poste]

Objet: Au Pays de Gale

Catherine,

Suite a ton message telephonique d'hier soir, aujourd'hui (mercredi) Rose & moi sommes alles voir le Dr Pellet aux Vans pour la deuxieme fois cette semaine. Voici le compte rendu de ces visites.

Apres un week-end glorieux au Mas de la Barque (voir:

http://www.sagreiss.org/vivaldi.htm ),

Rose s'est reveillee tot lundi matin en parlant de sa pomme d'Adam et avec de nouveau une petite conjonctivite a l'oeil droite. J'ai pris conges de paternite, et l'ai amenee chez le Dr Pellet. Il a constate que le tympan de son oreille gauche est un peu "deforme", et souhaite que Rose aille voir le Dr Vidal (ORL a l'hopital d'Aubenas). Si tu veux l'amener, c'est bien. Sinon, je fixerai rendez-vous moi-meme, mais je ne l'ai malheureusement pas en semaine, donc ce serait un peu plus difficile.

Tu m'as vaguement dit hier soir que Rose aurait ete exposee a la gale, sans indiquer ou, comment, ni dans quelles circonstances:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gale

La periode d'incubation serait d'un a quatre jours, donc mardi a midi les symptomes auraient du se declarer (puisque je l'ai cherchee vendredi dernier a midi), si les chiffres sont exacts. Le Dr Pellet a examine Rose minucieusement ce matin (mercredi), et n'a trouve aucune trace de parasites, ni sur son corps, ni dans ses cheveux.

A chaque visite le Dr Pellet, qui est au courant du fait que le Dr Sautel (CC ci-dessus) & toi avez du mal a me communiquer les informations relatives a la sante de notre fille, a bien pris soin d'ecrire ses observations & ses remarques dans le carnet de sante, qu'il a vu pour la premiere fois, malgre le fait qu'il a deja traite Rose au moins deux fois, le 25 janvier & le 16 juillet 2009.

Le Dr Pellet a un sens d'humour. Il m'a dit (avec un beau sourire, et pas devant Rose) que je l'emmerde profondement avec nos histoires, mais aussi qu'il comprend ma demarche, etant donnee la votre. C'est lui qui m'a fourni le mauvais jeu de mots du pays de gale, que j'apprecie beaucoup.

Si jamais l'infestation de gale se trouve a la maison a Lablachere, je ne suis que trop heureux d'accueillir Rose aussi longtemps que necessaire. (J'ai reamenage mon emploi de temps professionnel a cette fin. Je peux l'amener & la recuperer a l'ecole tous les jours.)

En te remerciant de me tenir au courant apres le 21 fevrier (si le Dr Sautel veut bien te transmettre ce message), je t'embrasse.

Gabriel

Catherine Uccellatore 17 February 2010 at 19:12

Two Minutes of Madness & Mendacity

0:04 "Ce serait pas mal si tu pouvais me contacter autrement que par message écrit parce qu'il n'y a pas de répondant..." Sauf si tu réponds, évidemment.

0:13 "Et puis je ne pense pas que ce soit une bonne manière entre nous, le message écrit, sinon je ne t'aurais pas bloqué sur mes adresses e-mail..." Nous nous sommes rencontrés sur le 'net le 16 juillet 2005.

0:23 "Je pense qu'un contact de vis-à-vis ou de vive voix serait bénéfique pour tout le monde..." Encore ce mot?

0:35 "Bon, maintenant c'est mon sentiment. Peut-être que c'est pas le tien, du moins pour l'instant..." Je suis un homme de lettres de quarante-six ans, issu du peuple du live. Il est peu probable que je change d'avis à ce sujet.

0:40 "Mais je pense qu'un contact et une communication entre nous restent importantes étant donné le jeune âge de Rose..." Je le pense aussi. C'est pour cela que je t'écris. L'écriture a l'avantage d'épargner à Rose d'être témoin de nos disputes.

0:49 "Et puis les choses que tu peux imaginer ou ne pas imaginer ou réaliser ou ne pas réaliser, peu importe..." De quoi tu parles?

0:57 "Ce qui est important, me semble-t-il, c'est que Rose puisse vivre notre séparation de manière correcte, convenable, dans la dignité des êtres humains que nous sommes, je pense..." Tu penses que nous sommes des êtres humains? Sur le(s)quel(s) de nous trois porte le doute, le cas échéant?

1:14 "J'ai confiance en toi par rapport à ça. Je pense que tu vas arriver à pouvoir communiquer d'une manière ou d'une autre avec moi..." La preuve, c'est que je t'écris.

1:26 "Ça me ferait vraiment plaisir que tu puisses me contacter pour d'abord savoir si tu as bien reçu mon message concernant donc la gale..." Ce que tu aurais déjà su depuis trois heures & quarante-six minutes, si tu n'avais pas bloqué mes comptes mail.

1:37 "Et puis aussi savoir si tu la traites, avec qui tu la traites, etc..." Informations dont tu me prives systématiquement depuis deux ans en refusant de transmettre le carnet de santé & les ordonnances.

1:48 "Enfin, ça me semble important de savoir parce que, bon, elle va rentrer dimanche, et puis je n'aurai aucune information, et c'est dommage..." Mais cela ne te semble pas important que j'aie les mêmes informations quand Rose est à Lablachère, si elle est absente de l'école, si elle est malade, chez quel médecin elle est allée? Effectivement, c'est dommage.

Chez une personne à la certitude aussi rapide, au rationnalisme aussi cartésien, il est foudroyant de constater le nombre inouï de précautions oratoires, de subjonctifs & de conditionnels.

De: Michel Cayot

Date: 24 février 2010

Mon Cher Confrère,

Je reviens vers vous, une dernière fois du moins je l'espère, dans le dossier du différent qui vous oppose à Monsieur REISS à propos de sa fille Rose.

A la suite de la conciliation du 10 décembre 2009, Monsieur REISS a finalement décidé de ne pas maintenir sa plainte ordinale à votre encontre.

Pour couper court à tout nouveau rebondissement, il nous semble que vous devriez informer officiellement, par courrier, Monsieur REISS et la maman de l'enfant du fait que vous ne souhaitez plus être le médecin traitant de Rose, ni même de la voir en consultation en dehors des cas d'urgence.

Il faudrait également informer le juge aux affaires familiales du Tribunal de Grande Instance de Privas.

Espérant pouvoir archiver ce dossier déjà très volumineux,

Je vous assure, mon cher Confrère, de mes meilleures sentiments confraternels.

Docteur Michel CAYOT

Président

1. Comment cela se fait-il que Mme Uccellatore a cette lettre en sa possession?

2. Dr. Sautel ne m'a jamais informé de sa décision.

3. Notons dans tous ces documents l'emploi du terme: "maman", mais jamais du terme: "papa".

4. Lors de la réunion de conciliation, il m'a été sévèrement reproché d'ignorer qu'un enfant n'a précisement pas de médecin traitant.

5. Ah, ces chers sentiments confraternels.

De: SAGReiss

Date: 2 May 2010

Objet: Joy WTF are Grommets?

God damn it. I thought I had all accents, diacriticals, apostrophes, & most punctuation marks surgically removed from this keyboard. Why pay for shit you don't know how to use? As amazing a political character study as is Samuel, what's perhaps even more astonishing is that it could ever have been written at all. The man is quite neatly painted as one who most casually murders to acquire or keep a hold on power or pussy, but also as a gifted musician, a bold warrior, a poetic orator, a brilliant statesman, a cunning strategic thinker, a devoted father, a good king, and quite a likeable man, despite the damning depiction of his many grievous faults. How could such a tale ever come to be written, and under whose reign? Under Solomon, the author would have been dead immediately after someone read the first few chapters concerning David & Saul. No writer clever enough to have written Samuel could possibly have been dumb enough to write it anywhere within the considerable striking distance of David's bastard son. The only way I can imagine it is if the text were written in a rebellious Israel after the breakdown of the bicameral monarchy by a pro-David scribe, nevertheless sanguine to (& quite free to write about) his charming (& less charming) foibles, like Hunter S. Thompson writing Bill Clinton's official biography under a George Bush reign of terror. Shiiit, Jeroboam may have even commissioned the work. I hope the docs in Lyon don't find any more tumors, such as Theresa in the left lung. Myself I am gearing up for another medico-legal fight, as Rose's eye-ear-nose-&-throat-fucker may decide for her to have tympanostomy tubes (aka grommets) implanted in her inner ears. Over my fucking dead body, if there's anything I can do about it. Joy, Wikipedia is woefully soft-spoken on this topic. Could you please fill me in, or at least send me a link? Oh, and Alan, please rest assured that the Jews just love it when Scottish Presbyterians (or whatever kind of drunken Calvinist you claim to be) who read not a word of Hebrew write scholarly books about an age whose source texts are written not in Gaelic, but right-to-left. I once again forgot to bring Rose to the round Temple, as I've often promised her, but we had an awful time getting out this morning. Shnirele Perele & Auld Lang Syne won't do us much good there, but we can perhaps work on Amazing Grace or something else that might be translated into French. Assuming you are still up & about on the long week-end in a fortnight (Ascension, Pentecost, or something), maybe you could just ring our doorbell before the service? I assume casual dress & bad grooming is acceptable for me, so long as I show up with a resplendent Rose. And don't forget, if she is excluded from any cookie celebrations, I am not to be held responsible for her righteous (& very loud) expression of outrage.

At 17:47 02-05-10, Alan wrote:

On 1 May 2010, at 18:27, Scott Alexander Gabriel Reiss wrote:

Of course the proper nickname of David is, and has been for three thousand years, Dudi, as the unaccented diminutive syllable -i forces the consonantal vav to play one of it's vocalic roles.

Thank you for that. A modest study of the English language will prevent such solecisms as "it's vocalic roles".

None of this would have surprised King Dudi, although I don't know I would have called him that to his face.

Wouldn't have risked it myself. You forget, or maybe I didn't mention it, that I wrote half a book about late bronze age Israel. Not a man to be trifled with, your Dudi

ciao for niao

A

De: SAGReiss

Date: 3 May 2010 [envoyé par la poste]

Objet: Rose REISS

Dr Prange,

La mere de Rose REISS, ma fille sur qui j'exerce conjointement l'autorite parentale, m'informe que vous envisagez eventuellement la pose de drains (aerateurs trans-tympanique ou diabolos?) aux oreilles de Rose. Cette intervention a mon sens radicale ne doit etre envisagee qu'apres avoir exhauste toutes les solutions moins envahissantes, et comme moyen de dernier recours.

Ayant deja formellement denonce la presomption d'accord aux actes dits usuels de l'exercise de l'autorite parentale, je vous informe que mon accord explicite & prealable serait legalement necessaire (articles R.4127-36 & 42 du code de la sante publique) a une intervention chirurgicale non-urgente, accord que je ne donnerai qu'apres avoir entendu votre explication de la necessite du traitement.

Cette explication peut se faire au mieux par un simple mail, ce qui a l'avantage de partager la meme information en meme temps avec Mme UCCELLATORE (veuve VAILLANT, CC ci-dessus) et le Dr PELLET des Vans (le nouveau medecin de Rose, CC par la poste), si jamais vous connaissez l'adresse electronique de ce dernier.

En dehors des vacances scolaires, je ne vois ma fille qu'un week-end sur deux par ordre du juge aux affaires familiales, decision que vous pouvez lire ici:

http://www.sagreiss.org/reiss_uccellatore_decision.pdf

J'irai donc avec Rose consulter un autre ORL au mois de juillet. Je suis desole si cela est contraire aux habitudes francaises, mais c'est simplement pour avoir le plus d'information possible. Ainsi avec l'avis de deux specialistes & du Dr Pellet, on aura toutes les informations necessaires pour prendre une decision.

En cas de doute de votre part, le Dr Pellet peut vous confirmer mon identite & adresse electronique, ainsi que la paternite de Rose, qui figure sur ma carte vitale. Je reste a votre disposition:

SAGReiss
5, rue de la Remise
07140 Les Vans

0475######

Merci de votre comprehension, et meilleures salutations.

Scott Alexander Gabriel REISS, pere de Rose

P.S. Je regrette le ton de ce message, mais je lutte avec un acharnement helas necessaire pour etre informe, ce que la mere de Rose, l'ecole de Rose, & l'ancien medecin de Rose refusent de m'accorder.

SAGReiss