♫ Sir John Falstaff ♫

John Hodgkinson par SAGReiss & Catherine Uccellatore

Palais de Justice, Privas, le 17 mai 2013

Blues for Rose par Catherine Uccellatore

Falstaff: Nay, that’s past praying for. I have peppered two of them. Two I am sure I have paid, two rogues in buckram suits. I tell thee what, Hal, if I tell thee a lie, spit in my face, call me horse. Thou knowest my old ward. Here I lay, and thus I bore my point. Four rogues in buckram let drive at me.

William Shakespeare, 1 Henry IV, II.iv

John
                & the Gang par SAGReiss
John Hodgkinson & the Gang par SAGReiss
Pierre,
                René & John par SAGReiss
Pierre Besson, René Forney & John par SAGReiss
Youcef Wateli par
                SAGReiss
Youcef Wateli par SAGReiss
Gendarmes par
                SAGReiss
Gendarmes par SAGReiss
John &
                the Gang par Nadine Geay
John & the Gang par Nadine Geay

Bravo, John. Good work.

SAGReiss

Strophe et Catastrophe
        Trilogie monothéiste par Catherine Uccellatore

Strophe et Catastrophe Trilogie monothéiste par Catherine Uccellatore



Le racisme est une guerre qui se lève dans la conscience, et, l’inceste : Rapport de Pouvoir.

Le rouge est l’amour et le sang. L’amour saigne dans l’inceste. La plaie se referme, la cicatrice s’estompe mais ne s’efface jamais.

Catherine Uccellatore

Nous faisons une bonne équipe, finalement, mais pas à proximité. À distance, on s’inspire mutuellement.

SAGReiss

Lettre ouverte à la poésie par Catherine Uccellatore

Lettre ouverte à la poésie  par Catherine Uccellatore

Adam and Eve Forever’s Dream par Catherine
                Uccellatore
Adam and Eve Forever’s Dream par Catherine Uccellatore
Dacryoadenalgia par Catherine Uccellatore
Dacryoadenalgia par Catherine Uccellatore
AWareness-Raising-Racism par Catherine Uccellatore
AWareness-Raising-Racism par Catherine Uccellatore
Bloodyblack on a White Way par Catherine
                Uccellatore
Bloodyblack on a White Way par Catherine Uccellatore
Chevaux Litigieux par John Hodgkinson
Chevaux Litigieux par John Hodgkinson
Fleurs par John Hodgkinson
Fleurs par John Hodgkinson
Yield!
                par John Hodgkinson
Yield! par John Hodgkinson
Gendarmes par John Hodgkinson
Gendarmes par John Hodgkinson

From: SAGReiss

Date: 14 May 2013

Subject: Fwd: Didier & Franck (precision saves time)

John,

We're on the case. I think there might possibly be a little disturbance at your trial. I apologize in advance for any scandal that me & my friends might accidentally occasion.

Scott, father of Rose

---------- Forwarded message ----------

From: BESSON Pierre

Date: Tue, May 14, 2013 at 7:45 AM

Subject: Re: Didier & Franck (precision saves time)

This friday there is the trial in Privas of a journalist that helped Rene Forney getting a lawyer out of the psy ward in Grenoble by displaying on public cardboards throughout all over Grenoble that the Grenoble prosecutor was a nazy of putting innocent women in the psy yard

--------------------------------------------------------------------------------

From: SAGReiss

Date: 13 May 2013

Subject: Re: Didier & Franck (precision saves time)

Nadina, for example. Sonia. If we manage to get her out of the psych ward, there's always a chance I'll cede to the inevitable temptation and fuck the shit out of her, and she's batshit crazy, dumb even, but God decided to give them all pussies, which makes things more democratic, and dangerous.

At 22:37 13-05-13, BESSON Pierre wrote:

What are these evil women you are talking about ?

From: SAGReiss

Date: 13 mai 2013

Subject: RE: Didier & Franck (precision saves time)

Robert,

Look, I'm a little drunk, but that's Pierre Besson's fault. He introduced me to evil women & Chartreuse.

Forget Didier. I don't think he needs your help, but if he does, he'll ask for it.

Franck may need your help, although he may not, as Franck (contratrariwise to me), is physically as well as verbally violent.

Please give me Steve's address, or your fucking questions.

Damn it, we're trying to help fathers

Scott, father of Rose.

De: SAGReiss

Date: 17 mai 2013

Objet: Hodgkinson vs France

Madame le President Boudry, Monsieur le Procureur Senechal, Monsieur le Procureur Alzingre, Maitre Tollis, John,

D'abord, je tiens particulierement a vous remercier toutes & tous de votre accueil chaleureux, du serieux de votre travail aujourd'hui, plus ou moins de part & d'autre (On y reviendra.), du divertissement et je dirais meme de la comedie theatrale du Tribunal, cote cours & cote jardin. C'etait surtout tres instructif pour moi, qui vais passer par ce meme correctionnel pour une affaire legerement plus serieuse que le defilement des voitures & des culottes volees que j'ai pu constater aujourd'hui. Maintenant je sais comment se passe non seulement une audience banale, que j'ai deja pu observer, mais aussi une audience en pleine explosion democratique, avec force distractions dans les Tribunes. Comme d'habitude, la ou mes amis & moi aterrissons, il n'y avait pas de gros crimes, pas trop de degats, quelques violations de la Loi & surtout du bon gout, mais personne ne s'en porte plus mal (sauf peut-etre le Procureur de la Republique) et personne n'est en taule parmi nous ni a cause de nous. C'est plus que vous pouvez dire, Messieursdames les Magistrats. Etant bete & scolaire moi-meme, ayant enseigne l'anglais en France a l'ecole publique & privee, et le francais en Amerique a l'universite, je vais casser mon habituel bloc de texte en quelques paragraphes destines chacun a un des intervenants de l'audience. Vous etes tous tres preoccupes, donc libre a chacun de ne lire que le texte le concernant. Vous voyez que je vous facilite la vie.

John, naturally you have obtained the highest note today, as yours was indisputably the best performance, but please note that I do not practice grade inflation. There are some things about your Conclusions and oral arguments that I did not like. I won't go into that now, of course, as I don't wish to spoil the moment. We did broach one of our subjects of disagreement after the hearing, but I agree with you to try to limit our cooperation, and therefore our dialogue, to those subjects on which we can agree, which I understand to be as follows: support of fatherhood, defiance of the Law, love of poetry & song, in particular English-language poetry & song, and I think that that about runs the gamut of our common preoccupations. You may be surprised to learn this, but that's the way it is, at least according to my lights, as dim as they may appear. Anyway, you were brilliant, and I could see it took a lot out of you, morally, physically & intellectually. I thank you for this lesson in how to expose the legal arguments first, with a minimum of choice insults intermingled, and then insult everyone at the very end, leading to an inevitable but thoroughly inconsequential expulsion from the Courtroom. Wonderful. I give you a grade of 14 sur 20. (I'm only using even numbers, car nous sommes peres.) You can see the page I'll be building this weekend dedicated to your struggle here:

http://www.sagreiss.org/falstaff.htm (Please send your conclusions, any photos you'd like me to use, suggestions of musical accompaniment, whatever. Madame Boudry can attest to the fact that naked pics are not a problem on my site, in British Columbia, if that should be your wont.)

Madame le President Boudry, je vais etre franc avec vous, et vous dire ce qu'aucun homme ne vous a jamais dit, meme pas votre mari qui, je suppose, est relativement honnete. Toutes les femmes sont plus belles avec leur couleur de cheveux naturelle, toutes. Je n'etais meme pas sur que c'etait vous. Quelle idee de vous peindre les cheveux en cette teinte comique. C'etait votre deguisement, comme moi qui portais le drapeau anarchiste sur le dos (chemise rouge Air Creation & cravate en soie noir)? Bref, j'ai enleve un point pour faute de gout. Sinon, votre performance etait splendide, et je dis cela a la dame qui vient de m'inculper pour un crime monstrueux que je n'ai meme pas commis. Vous avez permis a John d'avoir un proces equi... table. J'ai failli faire un mauvais jeu de mots. Vous l'avez laisse parle, malgre le facheux mot de travers "sodomite" qu'il a lache (Je repete que je n'ai jamais dit: "J'encule le Procureur." Jamais.) Je vous fixe le score a 13 sur 20 avec une circonstance attenuante de degre de difficulte, qui etait, il faut bien l'avouer, assez eleve. J'imagine qu'il y a des audiences plus simples a gerer. Remarquez, vous ne pouvez pas presider la mienne, l'ayant deja instruite, donc pas de stresse de ce cote-la. Je rajoute ici, faute de paragraphes, la note a l'espece de stagiaire que vous aviez avec vous. Je lui donne un 7 sur 20 seulement, mais ce n'est nullement une honte. D'une part, elle a une meilleure note que Monsieur le Procureur, et de toute facon, elle est jeune, etant la pour apprendre. Elle va s'ameliorer sous votre tutelle, je n'en doute pas un instant. Soyez severe, mais aussi douce & tendre, comme les femmes savent l'etre tout a la fois. Je vous fais confiance.

Maitre Tollis, vous avez d'office un point de plus pour ce pantalon bleu qui jette et que je n'ai pas manque de remarquer. Un jour je vais faire un stage a Annonay sortir dans le bistrot frequente par vous & Maitre Ninotta. Vous degagez, les filles. (Naturellement, je dormirai dans la voiture cette nuit-la, ou s'il se trouve que c'est deja le petit matin. J'obeis a certaines lois, et notamment a celle qui interdit l'ebriete au volant.) Votre aide nous etait d'un grand secours, pour les photocopies a Monoprix, pour la gestion de l'audience, pour votre sourire tout simplement. Et tout ca gratuitement, meme pas pour l'aide juridictionnelle. Merci, Maitre Tollis. 11 sur 20. En revanche, votre collegue avec les cheveux tres courts, elle a l'effonterie, je dirais meme les couilles, de demander sept cents euros, alors qu'elle a deja l'aide juridictionnelle, et que la cliente (la victime & Partie Civile) qu'elle pretend defendre ne demandais qu'un euro symbolique au mec qui lui a donne des claques, et qui visiblement elle aime toujours, ce qui nous a attendris tous dans les Tribunes, alors qu'on a legerement plus que dix-huit ans et ne nous souvenons meme pas de ce que c'est que la virginite. Cette dame etait tres poetique, et j'ai demande a son mec: "Mais c'est a l'avocat que tu as donne des claques?" "Non, mais tout a l'heure je vais le faire." "C'est tres bien. Et apres tu peux passer chez ma femme pour lui en mettre aussi. En plus, je ne suis pas jaloux du tout, donc fais ce que tu penses. Elle aime ca aussi." -1 sur 20 pour l'avocat infame & indigne.

Monsieur le Procureur Senechal, il fallait bien qu'on en arrive la. J'annonce tout de suite la couleur, 6 sur 20. Vous avez cinquante ans. Vous etes au sommet de votre profession, etant parmi les cent procureurs de la France. Et vous machez du chewing gum lors de l'audience? Madame le President aurait du vous faire sortir rien que pour cela. Ensuite, vous ne savez pas maitriser votre colere? alors que c'est vous qui aviez toutes les cartes en main, qui ne risquiez litteralement rien, alors que John risquait a peu pres tout, y compris sa liberte, meme si vous n'aviez demande que quelque deux mille euros d'ammende, ce qui entre nous soit dit rend ce proces completement inutile. Vous n'aviez qu'a lui envoyer les ammendes, qu'il risquerait de ne pas payer, et tout le monde aurait gagne du temps, des sous, du bonheur & de la paix, mais je vous en remercie quand meme, car moi j'aurais perdu une belle & instructive journee. Si vous n'arrivez pas a vous calmer (En Amerique on invite les repris de Justice a s'inscrire dans des cours dit de "anger management".), je vous mande & ordonne de demander un autre Procureur pour mon passage en correctionnel, car je sais etre aussi mechant que John, j'aurai en plus un avocat parisien tres mechante elle aussi, et un interprete, qui est a peu pres nulle, mais qui m'aide, malgre sa grosse incompetance, et meme qui m'aime bien. Assurez-vous d'avoir une bonne equippe en place, car il y aura a peu pres la meme equipe dans les Tribunes, plus les ivrognes d'Uzer, plus Mme Uccellatore, qui est encore plus folle que nous, plus ses amies, et eventuellement SOS les manans, dont la page Facebook Mme Uccellatore commence a frequenter et ou elle s'attaque non seulement a moi, ce qui est previsible, mais aussi a mon Conseil juridique et President de l'association 1901 CopCo (Collectif pour la Coparentalite) dont je suis le secretaire.

Monsieur le Procureur Alzingre, enfin, j'apprends avec tristesse votre retrogradation en avocat general. (Laissez-moi une minute, s'il vous plait, pour controler ce que ce titre signifie.) En effet: "Le metier peut paraitre rude car il necessite une grande disponibilite et des horaires de travail contraignants (permanence de nuit et astreintes les jours feries)." Je crains pour votre famille, sans parler de vos amours. Figurez-vous que je ne me rejouis pas du tout de votre decheance. Cela ne fait aucun bien a ma fille & moi. Vous avez bacle notre dossier, ce sont des choses qui arrivent. Vous avez ete desaisi de l'affaire. C'est bon. Vous pouvez toujours apprendre, etant tres jeune. La formation continue, ca existe. Vous n'etes pas encore Burgaud. Je trouve cela dommage, et je vous souhaite le mieux dans la situation professionnelle dans laquelle vous vous trouvez actuellement. Il n'y a pas de mauvais sang entre nous. Vous avez mal fait votre boulot. Vous n'avez pas su apprendre la verite. Senechal non plus. Boudry non plus. Pas de remords. Au suivant.

Merci a toutes & a tous de votre collaboration aujourd'hui, and tomorrow, and tomorrow, and tomorrow.

Scott Alexander Gabriel Reiss, pere de Rose, ami de John

Catherine
          Uccellatore

From: SAGReiss

Date: 17 May 2013

Subject: Re: Planz

Thank you, Mother.

You cannot imagine what is happening here.

C has publicly threatened to pursue Laurent in court for I don't know what offense by means of his third ex-wife's lawyer. It is crazy beyond all belief.

As soon as I receive the photos, the events of today will appear here, including some English text:

http://www.sagreiss.org/falstaff.htm

I could not make this shit up.

De: SAGReiss

Date: 18 mai 2013

Objet: Tr: Hodgkinson vs France

Yann,

Rassurez-vous, on n'est pas raciste contre la ville d'Orleans. On fout le souk partout, et surtout chez nous.

Bonne journee.

Scott, pere de Rose, ami de Jeanne d'Arc

From: SAGReiss

Date: 19 May 2013

Subject: Move out the way, motherfuckers.

Mother & Father,

You will not believe this. It's beyond insanity. C & I are actively cooperating to build works of art in a medium that does not exist. She paints & I write during the day, then she gets drunk when Rose & I are asleep and transforms what I've written, making little jokes & puns and alluding to texts that I wrote six years ago, all of which I publish the next morning. And it's all perfectly legal. We are Beaumont & Fletcher, or for those of you in the television audience Lennon & McCartney. C is beautiful & I am cultured. Together we are unstoppable. Now Mike doesn't think that she is a talented paintress, but what the fuck does he know? Here's what Murder said:

12 November 2005 17:24:54 Murder: Wow, she's done some very colorful pieces.

12 November 2005 17:25:54 Murder: Bain de Soleils Abyssal is particularly engaging.

John McMurtery knows of what he speaks, for if he doesn't he shuts the fuck up, and he can play the flute. Fuck Mike. We are using works of art as weapons, for I imagine that the cops have told C that if I should happen to fall down the stairs alone at home or be struck by lightening, she and Deborah are going straight to jail, and Rose & Lucie will be placed in whatever it's called in English, custody or an orphanage or something. The Prosecutor had better move up my trial date, for C & I are going to tear down this fucking country.

Scott, father of Rose, friend & lover of Catherine Uccellatore

SAGReiss