Caroline Hynes, Jean-Marie & Emaline Rault

SAGReiss

Nîmes - 19 juin 2013

Jean-Marie & Emaline

Emaline

Emaline

Emaline

Emaline &
                  Grandmere

Emaline

Emaline

Emaline

Jean-Marie & Emaline

SAGReiss
Jean-Marie &
              SAGReiss
Emaline
Rose Reiss

SAGReiss

SAGReiss

La Grue au Temple Ronde par SAGReiss

Jean-Marie par SAGReiss

Jean-Marie par SAGReiss

Girlz de Les Vans par SAGReiss

Jean-Marie par SAGReiss

Jean-Marie par SAGReiss

Jean-Marie par SAGReiss

Touristes Anglais par SAGReiss

Jean-Marie par SAGReiss

De: SAGReiss

Date: 20 juin 2013

Objet: 6 de degrise

Tout se passait tres bien. On est parti dans la voiture de Jean-Marie, on a reussi a trouve le bistrot hard ou d'habitude je me gare a Nimes avant de prendre le bus au TGI, un mec dans le bar nous a raconte ses quinze ans de taule pour meurtre avant de retrouver sa fille, on a mange des moules frites et une panacotta aux myrtilles en dessert, puis Jean-Marie a deploye ses banderoles, moi ayant oublie les draps de Rose, et je distribuais les flys Marche des Peres/6 Propositions, d'abord dans le TGI, puis dehors quand on m'a foutu dehors, puis... Du bas de l'escalier je vois Catherine, mere de Rose, en haut en train de raler aux flics. Effectivement, comme l'avait constate mon ami Jean, elle avait tres mauvaise mine, les jambes comme des cure dents: "Salut, tu vas bien?" et bien sur dans ma tete jouait la chanson "pouffiasse mal baisee". Je ne l'ai pas insulte, je ne me suis pas rapproche d'elle, il y avait plein de flics entre nous deux. Pas de probleme, sauf... "Monsieur Reiss, vous venez avec nous?" J'ai souffle a 0.92 & six heures de "repos" plus tard a 0.12. Jean-Marie a dit: "Si t'etais un peu moins con..." Le flic qui me liberait dit: "Je ne vous l'ai pas fait dire." Au contraire, tout s'est tres bien passe, meme si je me suis ennuye un peu apres la sieste de l'apres-midi. Mme Uccellatore a encore une fois reussi a me faire coffrer pour un crime que je n'ai pas commis, mais c'est pas grave. Elle est toujours aussi belle. Ca m'a fait plaisir de la revoir. J'ai passe une belle journee. Beaucoup d'avocats & de flics m'ont pris des flys. Tout va bien. Je suis rentre. J'ai bu un Ricard, ou deux. J'ai mange du chili con carne. J'ai bu du vin rouge gamay de Lablachere. Je bois une Chartreuse verte. Que demande le peuple?

De: SAGReiss

Date: 20 juin 2013

Objet: Re: Re: 6 de degrise

Pierre, je crains que tu n'aies rien compris, donc je vais te repondre ci-dessous point par point en MAJUSCULES.

Scott, pere de Rose, ami de Jean-Marie, pere d'Emaline

At 13:37 20-06-13, pierre cunat wrote:

Réponse à Toi seul,

Ton compte rendu détaillé et suffisamment objectif, il laisse penser que tu es assez conscient des actes et effets que tu vis !

Mais pas toujours facile de modifier ses comportements.

Voilà pour la réponse Soft, sans avoir rien d'autre à dire,  rien de plus.

POUR RESUMER LA SITUATION: UNE FOIS QUE J'ETAIS EN FACE DE MME UCCELLATORE, MALGRE LES CINQ METRES & MULTES FLICS QUI NOUS SEPARAIENT ET NOUS ENTOURAIENT, TANDIS QU'ELLE RALAIT A FOND LA CAISSE, LES FLICS AVAIENT UN PROBLEME. IL FALLAIT LE FAIRE DISPARAITRE. COMME MADAME AVAIT UNE AUDIENCE, ET QUE JE N'EN AVAIS PAS, COMME JE SUIS DEJA SOUS CONTROLE JUDICIAIRE, C'ETAIT BEAUCOUP PLUS SIMPLE DE ME FAIRE DISPARAITRE, MOI, PLUTOT QU'ELLE. ILS ONT D'ABORD ESSAYE DE JUSTIFIER CA EN DISANT QUE J'AVAIS VIOLE LES CONDITIONS DE MON CONTROLE JUDICIAIRE EN M'APPROCHANT D'ELLE: "JE NE ME SUIS PAS RAPPROCHE D'ELLE. JE ME SUIS RAPPROCHE DU TGI. J'AI LE DROIT DE VENIR A NIMES." DE TOUTE FACON, CA NE LEUR REGARDE PAS. CA REGARDE LE PROCUREUR & JUGE D'INSTRUCTION DE L'ARDECHE. ILS N'ONT QU'A ME METTRE EN DETENTION PROVISOIRE, S'ILS TROUVENT QUE: "SALUT, TU VAS BIEN?" VA TROP LOIN DANS LA VIOLATION DE LA LOI. C'EST A EUX DE ME REMBOURSER MON TEMPS APRES LA RELAXE, COMME L'ETAT DE BELGIQUE L'A FAIT A SON FRERE, M. UCCELLATORE. AU BOUT DE CINQ MINUTES, ILS ONT TROUVE LA SOLUTION DE LA REPRESSION DE L'IVRESSE PUBLIQUE. JE PRECISE: JE SUIS ALLE EN DEGRISEMENT SANS ETRE SAOUL PARCE QUE MME UCCELLATORE TROUVAIT QUE J'ETAIS LE MALVENU AU TRIBUNAL.

Pour la réponse plus direct, voir ci-dessous :

Tout se passait tres bien. On est parti dans la voiture de Jean-Marie, on a reussi a trouve le bistrot hard ou d'habitude je me gare a Nimes avant de prendre le bus au TGI,

- Jusqu'à là, rien a dire sur l'apparence.

un mec dans le bar nous a raconte ses quinze ans de taule pour meurtre avant de retrouver sa fille,

- Curieuse rencontre qui peut vouloir en dire long.....

JE VAIS TOUJOURS DANS CE MEME BISTROT QUAND JE VAIS A LA COURS D'APPEL. LES MECS Y RACCONTENT LA VERITE. CA LEUR REGARDE. JE TROUVAIS LE MONSIEUR SYMPA.

on a mange des moules frites et une panacotta aux myrtilles en dessert,

- Le diététique du sportif s'interrogerait sur les conséquences de la digestion....

JE NE FAIS PLUS DE SPORT, A PAR LA PETANQUE AVEC LES BOULES MULTICOULEURS DE ROSE & LE BILLIARD SUR LA TABLE DE ROSE.

puis Jean-Marie a deploye ses banderoles, moi ayant oublie les draps de Rose,

- La préparation d'une audience et à prendre avec minutie....

JE N'AVAIS PAS D'AUDIENCE. MA MERE EN AVAIT UNE. D'APRES PIERRE BESSON, ELLE AURAIT TOUT PERDU. NICOLAS MORENO AUSSI, PRESQUE. SERGE CHARNAY AUSSI. LAURENT GUERTON AUSSI.

et je distribuais les flys Marche des Peres/6 Propositions, d'abord dans le TGI, puis dehors quand on m'a foutu dehors,

- Quel était le rôle et le but du déplacement ?

LE BUT DU DEPLACEMENT ETAIT DE DISTRIBUER DES FLYS, DE MONTRER AU SYSTEME DE JUSTICE QU'ON EST TOUJOURS LA, TOUJOURS DEBOUT, ET QU'ON SAIT FAIRE DU BRUIT. UNE GARDE A VUE N'ETAIT PAS INIMAGINABLE, MAIS JE L'A EVITE DE JUSTESSE.

puis... Du bas de l'escalier je vois Catherine, mere de Rose, en haut en train de raler aux flics. 

- Est-ce son habitude ?

Ou lui fais-tu l'exposition de situations qui lui permettent de rebondir en son avantage ?

ELLE RALE TOUT LE TEMPS AUX FLICS, PORTE PLAINTE POUR TOUTE SORTE DE FAITS IMAGINAIRES OU QUI NE SONT MEME PAS DES DELITS.

Effectivement, comme l'avait constate mon ami Jean, elle avait tres mauvaise mine, les jambes comme des cure dents: "Salut, tu vas bien?" et bien sur dans ma tete jouait la chanson "pouffiasse mal baisee". Je ne l'ai pas insulte, je ne me suis pas rapproche d'elle, il y avait plein de flics entre nous deux.

- Elle avait intelligemment balisé le terrain !

- Penses-tu à ce stade jouer en Alter égal ?

ELLE N'A RIEN FAIT DU TOUT. C'EST MOI QUI AI PREVENUS LES FLICS DE MON ARRIVEE & DU PROBLEME POTENTIEL.

Pas de probleme, sauf... "Monsieur Reiss, vous venez avec nous?"

- Tu donnes ainsi des atouts considérables pour te faire épingler à l'insu de Ta Fille, dont tu dis vouloir te rapprocher ?

C'EST GENTIL. J'AIME BIEN LES PROCES D'INTENTIONS.

J'ai souffle a 0.92 & six heures de "repos" plus tard a 0.12. Jean-Marie a dit: "Si t'etais un peu moins con..." Le flic qui me liberait dit: "Je ne vous l'ai pas fait dire."

- Tu as des collègues "bon observateur",

CONSEQUENCES : au fil du temps Tu vas diminuer le nombre de ceux qui voudraient te soutenir.

T'AS TOUJOURS RIEN COMPRIS. IL CROYAIS, A TORT, A CE MOMENT-LA, QUE J'AVAIS FAIT QUELQUE CHOSE POUR ME FAIRE COFFRER. JE LUI AI EXPLIQUE. IL A COMPRIS. DE PROCHAINES EXCURSIONS EN ARDECHE & EN BRETAGNE SONT PREVUES.

Au contraire, tout s'est tres bien passe, meme si je me suis ennuye un peu apres la sieste de l'apres-midi. Mme Uccellatore a encore une fois reussi a me faire coffrer pour un crime que je n'ai pas commis,

- C'est une analyse que je ne partage pas,

Elle a seulement agit avec ce dont tu lui as préparé!

Tu t'es privé d'Audience tout seul, s'est comme si tu n'avais pas voulu être présent pour défendre tes Droits de te rapprocher de ta Fille..

Est-tu d'ACCORD de cette analyse ?

C'EST PAS UNE ANALYSE. C'EST UNE INCOMPREHENSION TOTALE. JE N'AVAIS PAS D'AUDIENCE. J'ETAIS LA EN TOURISTE, EN HOMME POLITIQUE. JE DISTRIBUAIS DES FLYS. C'EST TOUT.

mais c'est pas grave. Elle est toujours aussi belle. Ca m'a fait plaisir de la revoir. J'ai passe une belle journee.

- Es-tu sûr que c'était bien le but de ce rendez-vous ?

- Ne penses-tu pas qu'une désensibilisation à sa personne serait UTILE et VITAL pour TOI ?

MAIS BIEN SUR QUE C'ETAIT LE BUT. ON SE MANQUE. TU NE DELIRES PAS: "DESENSIBILISATION A SA PERSONNE"? C'EST LA MERE DE MA FILLE. QUAND J'OBTIENS UNE RELAXE, ELLE VA S'EFFONDRE. ENTRE L'ALCOOL & LES ANTIDEPRESSEURS, ELLE EST DEJA AU BORD DU PRECIPIPE. SES JAMBES DISPARAISSENT A VUE D'OEIL. QUI VA RAMASSER LES MIETTES? TOI? PIERRE BESSON? ELLE LUI FOUTTRA DES BAFFES. C'EST MON PROBLEME, ET JE M'EN OCCUPERAI COMME UN GRAND.

Beaucoup d'avocats & de flics m'ont pris des flys. Tout va bien.

- Pour qui tout va bien ?

- Ne t'es-tu pas trompé de séance du jour ?

NON. LE BUT DE LA JOURNEE A ETE REUSSI. TOUT CE QUI A MANQUE, C'EST LE SOLEIL. LE DEGRISEMENT ETAIT UN PEU LONG, MAIS J'AI CHANTE: "LA RO-O-OSE FLEURIT EN ARDON. ELLE SAI-AI-AIT SON PAPA L'AIME..." ILS M'ONT DIT: "TA GUEULE, S'IL VOUS PLAIT." "MAIS CELA NE ME PLAIT PAS."

Je suis rentre. J'ai bu un Ricard, ou deux. J'ai mange du chili con carne. J'ai bu du vin rouge gamay de Lablachere. Je bois une Chartreuse verte. Que demande le peuple?

- Le peuple, RIEN.

- Mais TOI que demandes-tu ?

Une restructuration ne serai-elle pas utile ?

JE DEMANDE DE VOIR MA FILLE, IMMEDIATEMENT SUIVANT LA RELAXE, SANS MEDIATION, EN ANGLAIS, AVEC MES PARENTS & MON CHAT.

- Bien à Toi, pierre.

Phil Héron & SAGReiss

From: SAGReiss

Date: 21 June 2013

Subject: De foot et de coun!

Mother, this message is not going to be polite, so anyone who's reading and doesn't wish to be insulted, should kindly stop right fucking now, as was said in the wonderful film Slapshot starring your boyfriend Paul Newman. I am at far less than even the trifling 0.92 that earned me six hours in the drunk tank so that the cops wouldn't have to continue listening to C the G complain bitterly about my unseemly presence in front of the Courthouse, but my anger level is off the scale. It don't matter. I shall take out my frustrations against the whole world in writing, like a man, and then go and enjoy the music festival with my neighbors. My new lawyer told me I am free to insult & threaten whomever I wish, except the Prosecutor & judges. Your lawyer fucked you, and Pierre Besson is fucking you, but you would apparently prefer to be fucked rather than read poetry with curse words from the only person who understands the situation and has your & Rose's best interests in mind. All poetry has curse words, Mother, which you'd know if you had ever bothered to read my friend Wild Bill Shakespeare:

De foot et de coun! O Seigneur Dieu! ce sont mots de son mauvais, corruptible, gros, et impudique, et non pour les dames d'honneur d'user: je ne voudrais prononcer ces mots devant les seigneurs de France pour tout le monde. Foh! le foot et le coun! Neanmoins, je reciterai une autre fois ma lecon ensemble: de hand, de fingres, de nails, de arm, de elbow, de nick, de sin, de foot, de coun.

Henry V, III.iv

Nadine Geay, Pierre Besson & SAGReiss

La révolution n’est pas un dîner de gala; elle ne se fait pas comme une œuvre littéraire, un dessin ou une broderie; elle ne peut s’accomplir avec autant d’élégance, de tranquillité et de délicatesse, ou avec autant de douceur, d’amabilité, de courtoisie, de retenue et de générosité d’âme. La révolution, c’est un soulèvement, un acte de violence par lequel une classe en renverse une autre.

If your lawyer had simply told me that the decision would be rendered on the very day, I would have instructed her to ask for an adjournment. You had rights, and she blundered them away because she wouldn't admit to having made a mistake, when Laurent & the Prosecutor both told her that she had. The decision was executable, and the Prosecutor would have ordered the pigs to execute it. (In all of this I am assuming Pierre called C the G and thus knows the infamous result of the appeal.) I tried to get Laurent to call you. I told him you don't understand e-mail, no matter how much of it you read & write. FATHER, please call Pierre (+336********) and tell him to stop any & all communication with my mother & Rose's mother. He hasn't our best interests at heart. All he wants is to take a picture of Rose with her grandmother so he can announce that he pulled it off. He is a politician, that is scum, although personally I have a weakness for his particular brand of scum. He doesn't care that my mother has potentially lost all of her rights, or that the overseen visits are in the interest of neither Rose nor her grandmother. He is not thinking long term. All he wants is that photo, and then he'll fuck off to take advantage of some other little old lady who doesn't understand shit about the nightmare swirling about her. For all I knew the cunt will even give Mme Uccellatore a well-needed fuck when he comes to Ardony to take the fucking picture. All we had to do was ask for the fucking adjournment, and the cops would have helped you see Rose. I thought the decision would be rendered several weeks from now, AND YOUR LAWYER DIDN'T EVEN BOTHER TO RID ME OF THAT SILLY ILLUSION. Well, there's nothing to be done about it now, unless you wish to file a complaint against her at the bar in Paris for gross incompetence, which I wouldn't really recommend, but I will help you do it, if that's what you want. It's up to you, but if Pierre is right, then there's no point in coming to France. Visits in the Child Protection Center (or whatever the euphemism is) will be a nightmare for Rose. She will end up hating you, which she probably doesn't yet, despite C the G's protestations to the contrary. There will be no one to translate for you. C the G may not even bother presenting Rose, pretexting that she don't want to go, which might even be true. I'm going to detox on Thursday because I've had enough of all this shit. I'll come out in August and fuck someone or something up. I'll be on unpaid vacation then as the factory closes for two or three weeks.

Good night, boyz & girlz.

Scott, pere de Rose, die Niemandsrose (Paul Celan,1963, the year of my most unhappy birth)

Paul Celand, Benedicta (1963)

De: SAGReiss

Date: 22 juin 2013

Objet: Re: Re: 6 de degrise

Putain, Laurent, c'est trop beau. Et les avocates lisent cela? Je me demande ce qu'elles doivent bien penser. Remarque, elles encaissent, pas besoin de reflechir. Merci. Scott.

At 16:30 21-06-13, Pere De-Laetitia Guerton Ronceray wrote:

J'espère que tu as compris Scott a quel point ces personnes sont fourbes. Ils envahissent ta vie, décident a ta place, te passent de la pommade puis te plante un couteau dans le dos.Ils se repaissent du malheur des autres et accourent en sauveur ce qui leurs donnent l'impression d'avoir de l'importance. Peu importe les conséquences. Ils sont pire que les féministes radicales avec lesquelles au moins, nous savons a quoi nous attendre.Nous nous battions contre l'ingérence de la justice dans nos famille. Nous devons désormais se battre contre l'ingérence de ces bouffes merde également.Je pensais que gérard olivier était le pire, je me trompais. Ton grand ami pierre besson le surpasse allègrement dans la sournoiserie.Quelqu'un me disait, il n'y a pas longtemps qu'il devait être des infiltrés de la secte de patric jean et n'avoir créer ce collectif que pour mieux torpiller les actions des pères. je ne suis plus très loin de le croire.Refuser de prendre part a la marche des pères pour récupérer l'évènement par la suite, gérer la réunion a paris et y inviter des féministes, nous bloquer pour nous écarter des assos qui souhaitaient se grouper, pour finir par me sasser du sucre sur le dos pour avoir osé aller filmer ma fille, te virer après avoir fait ami ami avec ta mère en la berçant d'illusions. Si ta mère obtient une visite médiatisée (ce qui devrait être ordonné), tu verra que cela fera la une de leur page tout a la gloire de ton grand ami pierre et si il obtient une photo de ta mère et rose, il va se faire appeler dieu. Ces types sont plus dangereux que les juges et les féministes réunis. J'espère qu'a l'avenir tu te méfiera bien avant de sentir un souffle chaud dans le cou et une violente douleur en bas du dos.

Phil
        Héron & SAGReiss

From: SAGReiss

Date: 22 June 2013

Subject: Mis or Disinformation

Mother, I have no idea how to square this trustworthy information with the bullshit Pierre sent you on Thursday. Even if he's fool enough to listen to C the G, who literally can't find the difference between truth & fiction, why would she say you lost, when no fucking decision was even made? Please let me explain, once again:

- 6-17 July you have legally enforceable rights, as determined by Laurent & the Prosecutor. If the police intervene, you will see Rose. If not, you won't. Someone, Jean, Nicolas, Brigitte, Laurent, (Mike is arriving on 29 July or something like that.) will help you get the police involved. They will be expecting you, and they will know where C the G is. The only question is what the Prosecutor will have decided. If you need me to come out of detox, of course I shall.

- 17 July, but the date is a little fictitious. If you're seeing Rose, then you wait patiently for a HUISSIER DE JUSTICE (Marshall of the Court) sent by C the G to inform you of the new decision, which you'll already have received, but it DON'T COUNT UNTIL you get it from the Marshall. They played this game with me, so you can play it with them. If you aren't seeing Rose, then you need to go to Nimes on the 17th and demand your decision in your hand, then go to the Marshall and signify C the G, then go to the police etc.

- When Noemie says "Prosecutor", the term is a little misleading. You aren't accused of anything, and this is a civil case, but our family is so fucked up that a kind of "Attorney General" or "State's Attorney" has chosen to involve himself, on the wrong side of course, but that's natural. You don't give a shit what he says. He is just an ex-prosecutor who fucked up and got demoted, like the one who wrote the Requisition (or Indictment) against me.

- Maitre BLE, the local lawyer, is good, and knew enough about the file, and other stuff, since everyone in Ardeche (& France) knows us, to do a good job. She also has a lovely smile, in case the judges were in need of that. She likes money, apparently. Well, lawyers are like that. This is not my fault.

- On my way to the Fete de la Musique, I stopped by the hospital. I had to create a bit of a scandal, but no one gets anything in France without making a little mayhem. They know I'm coming, they're forewarned, I have to buy a 3G card. An old man was asking about the music festival, so I sang Schnierele Perele. He asked me to write down my name so he could find me next week. I gave him my URL, which is about as useful to him as a postal address in Australia.

- By the time you get here, the electricity may be turned off. I can't pay the bill. I can't pay the water bill either, but they're a little slower on the uptake, so cold showers should be available, but no light. The sun goes down at about ten in the evening. On the other hand, the electrical problems seem to be solved, so if we CAN pay the bill, then we can also buy a new oven.

- The Music Festival was wonderful. One thing we know how to do in Les Vans is throw a party. The women here are completely out of control. I'm glad I'll be in detox in July. In August, look out. France is burning. NICOLAS MORENO, tu me dis la cible, et j'y suis. Le pilote est d'accord pour un overflight a prix de l'essence, environ 50euros a une distance de 50km d'ici. Je crois que tu vois ce que je veux dire.

Merci a toutes & a tous.

Scott, pere de Rose, fatigue

Samuel Beckett, Murphy (1938)

From: SAGReiss

Date: 22 June 2013

Subject: Re: Fwd: Mis or Disinformation

The Prosecutor said that my mother's decision was legally enforceable (which her lawyer continues beyond belief to deny), but that he refused to order its enforcement. It's a bit of a paradox. I think he will have to enforce it this time, and I recommend that my mother file a new criminal complaint EVERY FUCKING SINGLE DAY, which is her right and the cops won't even complain. The cops are on our side. The Prosecutor is not. He's either on C the G's side or in the middle. The only way my mother will see Rose is if we become a bigger problem than C the G, but my mother is being conned by Pierre Besson. There are no possible negotiations with C the G because she does not negotiate in good faith. That's a dead end. Every single attempt to do that has resulted in disaster. For years. All of this bad craziness indirectly helps my case, as context. They see C the G's more & more irrational, sometimes illegal, behavior. They see her body being deformed by madness, legs disappearing while her belly bulges. She's still very beautiful, but she needs fucking help, and I am the only person who can & will help her.

Phil Héron &
          SAGReiss
SAGReiss