La Lettre Dominicale

Monsieur le Procureur Dominique Sénéchal & SAGReiss

Monsieur le Procureur Dominique
        Sénéchal

De: SAGReiss

Date: 14 janvier 2016

Objet: Les Yeux d'Emma

J'ai lu cet article hier soir, puis je viens de le relire:

http://www.slate.fr/story/111891/virus-bovary

L'auteur commet l'erreur de prendre un personnage pour une personne. Mon pere fait ca aussi, inventant tout une vie, le plus souvent interne mais parfois externe, a des personnages de la Bible. Il faut dire que les auteurs du Talmud faisaient la meme chose, quoiqu'ils se fondent presque certainement sur des mythes apocryphes datant de l'epoque biblique. Un critique anglais se moque de cette faute de methode en intitulant un article: "How Many Children Had Lady Macbeth?" La reponse n'existe pas, puisque Shakes ne nous le dit pas. Il nous dit simplement:

I have given suck, and know
How tender 'tis to love the babe that milks me:
I would, while it was smiling in my face,
Have plucked my nipple from his boneless gums,
And dashed the brains out, had I so sworn as you
Have done to this.

Emma Bovary n'existe pas en tant que femme. C'est un corpus de mots, un objet linguistique (mental) compose de graphemes, et non pas un etre humain en chair & en os. En Amerique on s'amuse a expliquer pourquoi les yeux d'Emma se trouvent tour a tour bruns, noirs, et une fois bleus. Certains disent que Flaubert s'est plante par negligence. Flaubert? Flaubert qui a passe cinq ans a ecrire le livre, moins de 75 mots par jour? (Ce paragraphe en fait deja autant.) D'autres expliquent savamment que la lumiere ou l'emotion etait capable de donner un autre teint a ses iris. Wrong. Flaubert s'en fout de la couleur des yeux d'Emma. Il choisit la couleur en fonction du mot dont il avait besoin dans telle ou telle phrase. Emma, n'etant pas une creature physique, n'est pas sujette aux lois de l'univers. Elle n'est sujette qu'aux lois de l'esthetique, telles que l'artiste les definit.

Quelques citations de l'article me derangent:

Le bovarysme selon Jules de Gaultier: "faculté départie à l’homme de se concevoir autre qu’il n’est décrit". Decrit par qui? On me decrit peut-etre, mais a moins de m'en envoyer le texte, comment puis-je savoir quelle est la description? Je me decris moi-meme, ou je cree un narrateur (personnage) litteraire qui dedouble mon existence physique, mais il faudrait vraiment etre con pour confondre les deux. (Non, je n'ai traite personne de con. J'essaie d'eviter ces facheux outrages pour vous faire plaisir.)

"Connais-toi toi-meme." Comme on est connu de qui? Chacun nous voit a travers son propre miroir, comme nous nous voyons a travers le notre en nous lavant les dents. Selon le principe d'incertitude de Heisenberg, toute observation ou description deforme l'objet sous etude. La vie est proteiforme.

"C’est pourquoy quand je me suis mis à considérer les diverses agitations des hommes, les périls & les peines où ils s’exposent à la Cour, à la guerre, dans la poursuite de leurs prétentions ambitieuses, d’où naissent tant de querelles, de passions, & d’entreprises périlleuses & funestes; j’ay souvent dit, que tout le malheur des hommes vient de ne sçavoir pas se tenir en repos dans une chambre. Un homme qui a assez de bien pour vivre, s’il savait demeurer chez soi, n’en sortiroit pas pour aller sur la mer, ou au siège d’une place: & si on ne cherchait simplement qu’à vivre, on auroit peu de besoin de ces occupations si dangereuses."

Ce paragraphe est reduit a de la psychologie populaire dans l'article. Ce que mon ami Blaise dit est pourtant tres simple. C'est difficile de rester seul. Mon chat Antistrophe (Strophe pour les intimes) a le meme probleme. Il me suit partout, me guette a mon retour a la maison. Il n'aime que deux de mes amis, l'Anglais & le Sicilien. Il hait tout le reste du monde. Il m'a mordu jusqu'au sang ce matin parce je voulais qu'il se leve de mon giron pour que je puisse me resservir un cafe. Ma solution, comme Pascal, est d'ecrire. Je me tiens compagnie avec vous, vous qui n'existez pas. Certes, vous existez chez vous, dans vos familles, vous qui avez le droit de voir vos enfants, mais chez moi vous n'etes que des personnages. Vous mourrez physiquement comme moi & Antistrophe, et ce qui restera de vous sont mes mots. La chair est faible, mais la plume est forte.

J'ai ecrit une belle phrase hier: "Je comprends que les magistrats n'aiment pas que je puisse m'adresser directement a eux sur un pied d'egalite, sans le truchement theatral de l'audience, ou ma position inferieure est incarnee par la geometrie meme de la salle, et ou l'hierarchie, les plis des robes, et la presence policiere garantissent leur amour-propre." (Je le sentais des que le mot "truchement" m'est venu a l'esprit.) J'ai eu de la chance. Le meilleur athlete que j'ai vu de ma vie s'appelle Barry Bonds. Il a travaille toute sa vie son oeil & son swing. Il s'est dope a mort. Mais frapper en moins d'un tiers de seconde une petite base-balle lancee a 150 kmh une distance de 125 metres, cela releve de la chance. Je m'assoie tous les jours devant le clavier, arme de tout l'art, tous les outils, toute la science, toutes les ressources, toute la rhetorique que j'ai acquis a travers une vie de lecture, d'etudes, et d'ecriture. Ca ne marche pas tous les jours.

Scott, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 13 janvier 2016

Objet: Reiss c. France 15/000683 (CA de Nimes)

Madame, Monsieur,

Ci-jointe l'arret de la Cour d'Appel de Nimes du 22 decembre, que je n'ai recu qu'hier, me condamnant a nouveau (pourvoi ci-joint pour reference).

Je vais essayer d'etre bref dans mes remarques, etant donne que je vous ai deja envoye le pourvoi & mon Memoire le 23 & le 29 decembre par LRAR & par mail.

Le President confirme bien, sans commentaire, que j'ai affirme avoir publie mon courriel du 16 avril 2016 sur mon site (page 4). Il ne fait reference qu'a l'article 434 du code penal, mais les paragraphes de l'article 433 (qui n'est pas passible d'une peine de prison) portent tout aussi bien la mention "non rendus publics", donc l'argument vaut pour les deux chefs d'accusation sous lesquels j'ai ete condamne.  La seule autre reference, bien cryptique, a cette publication, qui n'est pas contestee, est celle-ci: "ce qui exclut une veritable publicite" (page 5). J'avoue que je ne comprends pas bien la logique du Juge. Mon site (http://www.sagreiss.org) est public et recoit environ 50 visites par jour du monde entier. Le courriel y est publie. Depuis le 16 avril, date de sa publication, la page particuliere (http://www.sagreiss.org/sophia.htm) ou le courriel a ete publie a recu plus de 800 visites de pres de 700 internautes uniques en 22 pays (voir Google analytique ci-jointe). Je n'ai aucune idee qui sont ces gens. C'est le public.

Comprenez, si possible, un peu mon desarroi & ma frustration. Je suis condamne pour "atteinte a la vie privee", condamnation que vous allez annuler. J'ai encore un proces pour la meme chose le 29 janvier a Limoges dans exactement les memes circonstances (226-2 sans 226-1). Je risque donc a nouveau d'etre condamne, puis appel, puis vous allez devoir annuler la nouvelle decison. Pour outrage, c'est pareil. J'ai encore une audience le 2 mai a Avignon pour un outrage public sous 434, ce qui est faux selon vos propres lois. Je ne sais pas. Soit les magistrats ne prennent pas la peine de lire la Loi, soit ils s'en fichent dans leur acharnement a me faire condamner pour des raisons essentiellement politiques & culturelles. Je comprends que les Francais n'aiment pas le mail. Je comprends que les magistrats n'aiment pas que je puisse m'adresser directement a eux sur un pied d'egalite, sans le truchement theatral de l'audience, ou ma position inferieure est incarnee par la geometrie meme de la salle, et ou l'hierarchie, les plis des robes, et la presence policiere garantissent leur amour-propre. Et bien tant pis. J'habite un pays soi-disant democratique.

Scott Reiss, pere de Rose

SAGReissSAGReiss

From: SAGReiss

Date: 31 December 2015

Subject: Symphony 2

I am always thinking of a sentence made up by Edmund Husserl. I wish I could find it some day, but I would perhaps be disappointed. It is a random selection of German words in random order in order to illustrate nonsense, or meaninglessness. He rightly distinguished that from absurdity, as illustrated by Chomsky's famous phrase commented upon by Jakobson, who I'm happy to learn drank heavily. I just feel better around people with a drinking problem, whether they happen to be living or dead. In music, a collection of random sounds would be noise. A collection of random notes, played by the same or several instruments, would still have meaning, some kind of relationship to a given scale or key, concordant or discordant as may be. Gertrude Stein plays on this fault line. Her sentences are sometimes un- or a-grammatical, sometimes simply meaningless. It's not easy to draw this distinction, as Carnap & Derrida have tried to do, without much success. I don't think her work is good, or even vaguely tolerable, except for the Three Lives & The Autobiography of Alice B. Toklas. She also probably never got drunk in her life, the Jew dyke. Alice apparently cooked hash brownies. I have never cooked brownies for my daughter. I don't remember having cooked them for Catherine, but I'm not sure. I probably did. What I'm trying to work out in my whisky-wasted mind is how a non-Flaubertian text comes about. I can write what I think is happening in my mind or body, but the text itself takes place in space-time. I might go piss in between two sentences, and then all is lost, in a sense. The flow is gone. Stream of consciousness is a myth. Consciousness may be a myth. I'm only conscious until I've had too many drinks, yet I can, and do, still write then. Ann, Alan's sister, drinks more than I do. She shares my fear of waking up & looking in the outbox: "What kind of crazy bullshit did I write last night?" Last night I left one fucking finger of Scotch in a liter bottle. That's Isla's fault. She is a bad influence on me. I'm thinking of this phrase, from the impossibly forgotten novel Anthony Adverse: "With good care and a steady hand the butler decanted the upper inch of the liquid into a glass that had been carefully wiped, and handed it to Don Luis." When pouring out of a bottle of liquor, how could one know if it were the upper or lower inch of the drink? Nevermind. It was peach brandy, for anyone keeping score. My mind is going. All I can do is keep score. I'm trying to stay out of jail & stave off madness. I'm fortunate to live in a time & place where disgraceful misbehavior is considered an accident, a minor handicap. I've only once been threatened with imminent physical violence in my village, and I was perfectly sober & had done absolutely nothing wrong on that particular occasion. I'll leave you, for the moment, with a bit of weird music from a friend of mine:

https://www.youtube.com/watch?v=LlUQRNRFEkQ

You're welcome.

Scott, father of Rose

From: SAGReiss

Date: 31 December 2015

Subject: HMS Princess

Strange this photograph. I woke up once at 20:41 until 0:30, again at 4:11 according to Skype, where I fought bitterly with Isla more or less all night. I drank a shitload of whisky. She can actually print a little Hebrew. I say "print" because my family doesn't write it like that. We write in a different, cursive (or script) hand, essentially another alphabet. You can see the difference here:

http://www.torahresource.com/Hebrew%20MP3/AlephBet.pdf (Jews are worthless on the internet for some reason, so I apologize for the quality of that shitty PDF.)

Anyway, I don't wish to talk about Isla because the two of us just don't seem to get along, and mostly we chat because we're both bored. Deborah is not photogenic, and she knows this. She's like her mother, but for the beauty & charm, an evil bitch. Sorry, sweetheart, I meant an evil, drunken bitch. I'm stunned that she's doing so well. It can't be easy for a girl with no skills to get a gig at the fucking restaurant of the Sydney opera, which she only seems to have held for a month, but still, and then on a fucking luxury cruise ship to the Falkland Islands? She has the personality of a rat. She can't knot a tie (something her father could have taught her, had her mother not killed him one way or another), as the picture shows. Her collar is fucked up on the left side (from our perspective), yet I find the image delightful. She is trying to smile. The white outfit is a bit much. Does she match her thong underwear to the ugly, red neckwear? (I know she wears thongs because Lucie told me that. We are not, contrary to popular belief, an incestuous family.) The camera angle does not favor her Uccellatore nose. The ship emerging from her head, the lopsided frame, the sky, the clouds, the sea, everything about this picture fascinates me. I love the internet. Catherine is not pleased with the estimate of the real estate agent. What were you expecting, dear? You'll get 15 instead of 20 thousand euros out of it. You're lucky I don't sue your ass for the last eight years of rent. If we don't sell, the bank will just foreclose, and we'll lose everything, including your daughters' 40 thousand. It makes no difference to me. Poor Judge Jacques couldn't believe it when I told him it didn't matter whom I write to, but you see it's true. I can change languages arbitrarily, forget who's on the Reply to All list, what the fuck ever. If I knew how to use Photoshop (well GIMP because it's free), I might spend my time making Janus-like collages of Perrine & Dominique, or Catherine & Deborah, or me & Isla. It's not necessarily much more than blowing off a little steam.

Déborah Vaillant, fille de Catherine
        Uccellatore

From: SAGReiss

Date: 30 December 2015

Subject: Why to Write

Gertrude Stein wrote a book called How to Write. It begins thus:

Dates of what they bought.

They will be ready to have him. We think so. He looks like a young man grown old. That is a sentence that they could use. I was overcome with remorse. It was my fault that my wife did not have a cow. This sentence they cannot use. A repetition of prettiness makes it repeated. With them looking.

A repetition of sweetness makes it not repeating but attractive and making soup and dreaming coincidences. The sentence will be saved. He raises his head and lifts it. A sentence is not whether it is beautiful. Beautiful is not thought without asking as if they are well able to be forgiving.

And I'm weird? How is a book like that proofread? The poet, critic & lexicographer Dr Johnson wrote that anyone who wrote for any reason other than to earn money is a fool. Jacques the Judge, who seems like a nice guy, genuinely interested in understanding my seemingly inappropriate behavior, asked me why I do so. My seventh psychiatric expert told me it is eccentric, but not pathological. Some of the judges have deemed it a criminal offense. I have probably written more about this very, self-absorbed subject more than almost anything else in my million-word correspondence. I have probably answered the same question in seven-hundred different ways. Today I think so. I imagine myself as a lonesome child (I was not one. I only became solitary in manhood.) playing in the grass with his imaginary friends called Isla, Perrine, Dominique & Jean-Marie. Maybe that's how Rose spends her time. ("I call him all the time in my head." The girl has imaginary communication in her genes.) I can't imagine what her demented childhood has become. Her only friend my be her psychiatrist, whose fucking license should be revoked. The four of you have crossed my path for various times in various ways, but you remain in my mind. I can invoke you whenever I wish, and sometimes in dreams or nightmares when I do not, same as my ex-wife & ex-daughter. Hell, if I had ever been any damned good at the language, I could write to you in German. My mother is right. I should try to keep my job, even though I lose money by going to work. It keeps me from bouncing off the walls & going mad fighting with my cat. I wrote my bosses a somewhat flippant letter informing them I would not be available for work on 18 December, the last day of the work year. I'll miss the first day of 2016 also, as I'm in court in Avignon on 4 January. If Senechal comes to court, which I doubt, we'll be heard first. If not I'm always heard last because I have no lawyer & they don't care for the other criminals to hear whatever weird gibberish it might please me to tell the Court. If I get out at eight o'clock, home at ten, get drunk into the wee hours, no way I'm working the next day. I hate it when I arrive, one hour late, whisky on my breath, and the first thing I hear is the boss: "Gabriel!" You see, I am a man of many names (none of which is Pascal Terrasse, concerning whom I have been ridiculously accused of identity theft). In a dangerous omen, my mother called me Scotch in my childhood. As previously stated, the blame for the letters also falls upon her, as she is an inveterate epistolarian. We both discovered e-mail in the fall of 1994 & realized that the whole world had changed: "Wait a minute, you mean I can write to whomever I want anywhere in the world or everyone at the same time?" This is not the first time that writing has gotten me in trouble, but to be fair I've gotten out of a number of jams with a well-turned phrase.

From: SAGReiss

Date: 29 December 2015

Subject: 433 & 434

I keep regretting it, but I just can't stop. I have lost my daughter, lost everything that matters, and the bastards still want to take away the only thing I've got left, the ability to communicate. I can only hope that the Cour de Cassation rules in my favor that my letters are public, and therefore unattackable under 433 & 434, which I believe is true, but obviously what I believe is fucking irrelevant. If I can obtain such a verdict, then I can do what I want, as we would then fall into a kind of lawless no man's land. If they can't attack me under 433 & 434, then they would have to attack me for public outrage, but they can't do that either because the public act is the publication on my site, which is not under their jurisdiction. So basically I can either back them into a corner or send myself to jail. What amazes me is the depths to which these people will stoop. Who cares what we do? Who cares what we write in e-mail or on banners? They've got enough experience to know that we represent a threat to nothing & nobody. Why do they spend their time reading my mail & checking my site? Have they nothing better to do? Are their jobs so boring & their lives so empty that they need to worry about my walking catastrophe of an existence? Do they really need me to give them a sense of purpose & meaning? Are they fucking children? I hope Bobby is well. I really like his accent & idiom. He's a little confrontational with the authorities, but completely harmless. I am a buffoon. Today I bought some foie gras & Roquefort. I'm thinking about inviting a Corsican whore over for New Year's Eve. (That's a joke, see? Where would I find a Corsican whore in an Ardeche backwater?) Yesterday I saw a policeman I know at the post office: "Bonjour, Monsieur Reiss." I had a drink with Sylvano, a Croatian who is pretty violent, his body destroyed by motorcycle accidents. I also had a drink with Jose. Monday the Tribunal d'Avignon. I am fucking tired of this bullshit.

From: SAGReiss

Date: 28 December 2015

Subject: Pierre & Heloise

I feel like writing in English today. I'm a little confused, a little drunk, but I'd like to tackle two subjects, Pierre & Heloise and an article I found in Slate:

http://www.slate.fr/story/111677/emotions-moyen-age

They are not unrelated. I cannot understand the story of Pierre & Heloise. Nothing about it seems right. She is either ten or twenty years younger than him, yet reputed to be a scholar of Latin, Greek & Hebrew at the age of seventeen or twenty-seven, when he fucked her. That he fucked her I don't doubt. That she named the child Astrolabe is a little fucking weird. There's no fucking way she could possibly have learned to read Hebrew. Who would have taught it to her in 1100? The only people who read Hebrew at that time were Jews, and where would she have met one of them in a fucking convent? Apparently fucking was allowed, but Jews were most certainly not. Next, Pierre, having sinned by the rod is castrated in a fucking monastery? What the fuck does that even mean, not to mention the barbarity that was apparently OK for the time? Did they cut off his balls, his dick, all of the above? No one seems to think this is important, though I would think it important if the prosecutor of Privas Senechal did it to me. He was castrated, but didn't bleed to death or die of infection? Feminists claim he raped her, which might be true, but a marriage was arranged. They continued to correspond, famously, as I do with Mme Uccellatore, whom I've not yet been accused of raping. Ten years makes a lot of difference. Catherine was admittedly an old slut when I met her. Seventeen makes no sense. I'm also thinking of Tristan & Isold, another weird & possibly rapy story that I can't remember because I am old & my brain is dying of alcoholism, so says Perrine. Isla will let us know about that, since she is Irish or Welsh or Scottish, whatever it is. Isla is very photogenic. Those doe eyes are a death threat. You should file a complaint against her. What was I talking about? Yes, what I was getting to is Geoffrey Chaucer, whom you ignorant bastards have never read. He wrote a tale call "The Wife of Bath". I think Isla comes from Bath, a town somewhere in Britain, near the sea, I think. The wife of Bath (I'm not sure what her name is, but it might be Isla.) had the unfortunate habit of burying her husbands, five of them is my memory is correct. I don't know if Isla is really a biologist, but she seems like an intelligent woman, relatively cultivated. I like her. What is interesting in the Slate article is the notion of emotion. (God am I a good poet!) The people in Chaucer's books do seem to cry & tear their hair out more often than we would, but then so do the people depicted in the Bible. "Wherefore David arose and went, he and his men, and slew of the Philistines two hundred men; and David brought their foreskins, and they gave them in full tale to the king, that he might be the king's son in law. And Saul gave him Michal his daughter to wife." That is my father's favorite verse of the Bible, not because he harbors any particular angst against the Palestinians, but I think he just likes the savage violence. People used to, and still do, like to do horrible things to one another. The story of David in the books of Samuel is the greatest tale ever told. You idiots have never read it. Maitre So has. I have tried in my own humble way to reproduce its grandiosity. I have no doubt failed. I don't mind failure. Isla will decide. No, Rose will decide.

Scott, father of Rose

SAGReiss vs France

De: SAGReiss

Date: 22 decembre 2015

Objet: 4 mois ferme

Le Meridional a ferme. Je voulais ecrire sur le sujet de la ressemblance, pictorale & litteraire, mais je suis un peu triste. J'aimais pourtant bien mes chances. 4 mois ferme, avec amenagement de peine, pourvoi en cassation en cours. Ils ont meme essaye de me recoller la menace de mort. Attends, j'aurais sexuellement agresse ma fille de quatre ans (faits passibles de dix ans), 24 mois avec sursis. J'aurais insulte un juge, 4 mois ferme? On voit bien les priorites de la Justice. C'est une blonde qui m'a interroge, un assesseur ou j'sais pas quoi. Heureusement, car le President s'est endormi pendant l'audience, en fin de matinee il faut bien l'avouer. Ce soir, repos. Avec un peu de chance je mange un cassoulet en boite. Ca donne de la force, ca. Demain lettres recommandees pour le pourvoi & commencement du memoire, qui ne va pas etre trop difficile a rediger. Il s'agit simplement de demontrer que 434 ne s'applique qu'aux outrages non rendus publics, alors que je rends publics les miens. Si ca ne marche pas, tant pis. Au moins ca me couvre pour le 4 janvier a Avignon. Hier j'ai donc ecrit sur le dessein d'Alexane. Maintenant, est-ce que mon site, mon autoportrait, me ressemble? Les photos sans doute, mais le texte? Qu'est-ce que cela veut dire? J'imagine que si l'on lit mon site, puis passe une journee avec moi, on ne va pas etre trop etonne. Comment le fruit de mon cerveau ne pourrait-il pas "me" ressembler, a supposer que "moi" soit ce meme cerveau? J'aimerais bien traiter la blonde de pute (J'en ai le droit sur mon site.), mais ce n'est sans doute meme pas vrai. Elle a l'air un peu triste, loin derriere elle les jours de sexe & drugs & rock & roll. Le proc etait pire encore, moralisateur & imbu de sa personne. ("Les foudres de la Justice"? Je te propose le foutre de mes couilles, connard.) Ces gens n'ont plus aucune notion des relations humaines. Ils ne sauraient pas assurer un apero que je leur offre. Je m'entends beaucoup mieux avec les prevenus & les greffes. Vous arrivez a me fatiguer, a m'attrister, a me decourager. Vous arriverez peut-etre a me mettre en taule. Grand bien cela vous fasse. Je vous emmerdre quand meme.

De: SAGReiss

Date: 21 decembre 2015

Objet: Manana

"Pas pour l'instant, mais fin janvier-debut fevrier, pareil que la derniere fois. Si tu veux, je peux te payer en avance. C'est Noel pour tout le monde." La dame qui fait le menage chez moi tous les six mois (De toute facon ca pue la cigarette & la pisse de chat.) est venue chercher ses soixante euros. Je suis casse. Pas saoul, pas encore, mais brise. Je ne fais plus rien que de m'occuper de mon casier judiciaire, toujours vierge, merci. Vous finirez par gagner, bien sur. J'en suis au courant. Mais pas demain, j'espere. J'ai mis le reveil pour quatre heures, depart a six heures, arrivee au bistrot le Meridional au Vigan, un whisky, le bus C a la Cour d'Appel de Nimes, encore un whisky, puis au Tribunal. J'aime mes chances. Avec un peu de chance ils rendent le verdict tout de suite. Comme ca Senechal est mort a Avignon le 4 janvier. (Figurativement, bordel de merdre.) Vous voyez, nous ne jouons pas le meme jeu, donc finalement personne ne peut gagner. Aucun resultat satisfaisant n'est envisageable: "No one here gets out alive." Je pense a 'Tis Pity She's a Whore (1633) de mon ami John Ford avant que Cromwell ne ferme les theatres. Comme je l'ai deja pretendu, il n'y avait pas beaucoup de choix. Entre Ford, Webster, Tourneur & Middleton, on allait finir par le snuff sur scene, sacrifice rituel generalement a forte connotation sexuelle. Je pense a cette scene qui n'existe peut-etre que dans mon imagination saoulographique, ou le hero se promene avec le crane de sa soeur incestueusement aimee. Ai-je invente cela? Je ne le sais. J'en suis capable, comme Ford l'etait. Je suis macabre aujourd'hui. J'ai meme fait une tres mauvaise blague sur la page de Perrine. Qu'est-ce qu'elle a fait au bon Dieu pour me meriter? Senechal, je comprends. Il y a des cadavres chez lui.

De: SAGReiss

Date: 21 decembre 2015

Objet: Re: No Justice, no peace

http://www.sagreiss.org/papa_plus.htm#rose

Ma mere m'a ecrit: "She really likes you." D'ou a Alexane tire cette image de moi? C'est faux de croire que cette fille de quatre ans manque de dexterite. Elle sait que je ne ressemble pas a ca. Elle me represente. Elle fait ce qu'elle veut. Voyez l'image ci-jointe, faite par un artiste egyptien. Pensez-vous, pauvres magistrats que vous etes, que ce con ne savait pas a quoi ressemble le corps humain? Il le savait. Il a choisi de le representer comme ca.

Tutankhamun & Ankhesenamun

De: SAGReiss

Date: 21 decembre 2015

Objet: No Justice, no peace

Friends,

Je me suis reveille, manque de pot pour vous. Je bois un coup de Chartreuse verte tout en reflechissant a ce qui se passe. Sans le savoir, dans ma saoulographie, je me rends compte de ce que je fais. Je suis en train de creer de nouvelles libertes. Jacques est sans doute trop fin pour l'ecrire dans sa decision, a supposer que c'est lui qui l'ecrit a la place d'un stagiaire, ce dont je doute, mais j'ai quand meme reussi a dire a l'audience que le fait de vous ecrire une fois par jour est legal, et j'ai ete relaxe. Tout a l'heure (J'etais saoul.) je me suis ecrit de la part de Taubira. Je vais prouver a Avignon que j'ai le droit de faire ca aussi. Vous allez voir. Plutot, j'ai compris votre strategie. Vous m'accusez d'un crime, menace de mort contre un magistrat, chantage, usurpation, avec un tout petit truc derriere, outrage, harcelement, outrage, quitte a me faire condamner du dernier. Ca ne marchera pas parce que j'ai dit non. Vos enfants & vos petits-enfants (pour les vieux, Perrine) vont beneficier des libertes que je cree ainsi. Ma mere me fait chier. Si jamais ma fille herite de la volonte de sa grand-mere maternelle & du style de son pere, vous etes tous morts. (Non, ce n'est pas une menace.) Une pluie de livres commence a se deferler sur la maison d'Emaline en Amerique. J'ai beaucoup de traffique de leur ville. Le dejeuner de dimanche risque d'etre anime. Jean-Marie est malheureusement en prison ou en asile psychiatrique. Je n'arrive pas a savoir. Ses parents sont des vaches. J'ai beaucoup apprecie le pere de la minette jeudi. Elle etait ou, sa saloppe de mere? Emaline peut tuer tout le monde. Jean-Marie sera la a la defendre. Rose peut enculer le monde entier. Je serai la. Vous pouvez m'accuser devant la Cour d'Assises, mes parents seront la, mon pere en chaise roulante. Tout le monde a bien compris? J'ai des droits, plaise a la Cour. Et que cela ne vous plaise pas, c'est pareil. J'ai achete ma boutille de Chartreuse. (Enfin, j'en ai deux, au cas ou.) Je veux bien negocier avec tout le monde. Je veux voir Rose. No Justice, no peace, motherfuckers.

Bisous.

Scott, pere de Rose

De: Christiane Taubira

Date: 20 decembre 2015

Objet: Re: 10 affaires en 5 mois

Monsieur Reiss,

Merci de votre courriel.

Mes sbires ayant pris connaissance de votre dossier, je me permets de conclure que vous etes un imbecile.

Neanmoins, il semblerait que vous ne soyez pas un tres grand danger pour la Republique ni un trouble a la paix & a l'ordre public de celle-ci.

Ceci etant, je vous mande & ordonne a continuer a boire du Ricard & a harceler mes fonctionnaires comme bien il vous semble, en evitant bien sur l'usage des armes & du cannabis.

Bisous.

Christiane, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

De: SAGReiss

Date: 19 decembre 2015

Objet: 10 affaires en 5 mois

Madame le Ministre,

Ci-dessous mon calendrier judiciaire actuel, dix affaires dans sept juridictions en cinq mois, dont une seule serieuse, qui risque a nouveau d'etre entendue a la CEDH. Je comprends que vous ne pouvez pas faire grand'chose pour m'aider, mais ne trouvez-vous pas que la Justice s'acharne sur moi de facon tout a fait demesuree? Si oui, vous serait-ce possible d'ecrire un petit circulaire, ou du moins un message prive a ces sept juridictions, explicant que la priorite de la Justice en cette periode d'etat d'urgence n'est pas un certain Americain en Ardeche qui ecrit trop & boit trop? Je comprends fort bien que les Francais n'aiment pas le mail, et les politiques francais n'aiment pas la democratisation que le mail entraine inevitablement, permettant a chaque justiciable d'adresser ses griefs directement aux responsables. N'empeche, lorsqu'un homme lambda, accuse d'aucun fait de violence, se trouve confronte a deux procedures par mois, on peut raisonnablement conclure que la Justice derape, ce qui justifie mon ecriture, malgre un eventuel mot de travers par-ci ou par-la.

- 6 octobre, Cour d'Appel de Paris, appel civil, differend honoraires d'avocat, gain de cause prevu.

- 22 octobre, TGI de Privas, civil, Juge aux Affaires Familiales, renvoi.

- 22 octobre, TGI de Privas, correctionnel, outrage contre magistrat, condamnation.

- 17 decembre, TGI de Privas, correctionnel, harcelement, relaxe.

- 22 decembre, Cour d'Appel de Nimes, appel correctionnel, outrage contre magistrat, infirmation prevue.

- 4 janvier, TGI d'Avignon, correctionnel, outrage contre magistrat, relaxe prevue.

- date inconnue, Cour de Cassation, pourvoi correctionnel, agression sexuelle, rejet prevu.

- date inconnue, Cour de Cassation, pourvoi correctionnel, atteinte a la vie privee, annulation prevue.

- 29 janvier, TGI de Limoges, correctionnel, atteinte a la vie privee, relaxe prevue.

- 15 fevrier, TGI de Privas, civil, Juge aux Affaires Familiales, declaration d'incompetence prevue.

Merci de votre cooperation.

Scott Reiss, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 19 decembre 2015

Objet: Re: Difficultes entre associations

Hyponymie: Relation sémantique hiérarchique d’un lexème à un autre selon laquelle l’extension du premier terme est incluse dans l’extension du second. Le premier terme est dit hyponyme du second. En mathématique l’hyponyme est un sous-ensemble. Le mot "père" est un hyponyme du mot "parent". En termes de logique symbolique: père ⊂ parent.

Hyperonymie: Relation sémantique hiérarchique d’un lexème à un autre selon laquelle l’extension du second terme est incluse dans l’extension du premier. Le premier terme est dit hyperonyme du second. En mathématique l’hyperonyme est un sur-ensemble. Le mot "parent" est un hyperonyme du mot "père". En termes de logique symbolique: parent ⊃ père.

La Proposition de Loi dit Decool (parfois Decool, Mallie, Delatte etc.), qui a porte plusieurs numeros, n'est peut-etre pas toujours d'actualite, mais elle existe textuellement:

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3834.asp

J'ai jamais reussi a avoir une reponse de Decool. Peut-etre que tu auras plus de chance: jpdecool@assemblee-nationale.fr & jpdecool@orange.fr

De: SAGReiss

Date: 18 decembre 2015

Objet: La Maree en hausse

"Il fallait bien que cela vous arrive un jour," dixit le greffier correctionnel quand j'ai temoigne de ma surprise d'apprendre que j'ai ete relaxe hier soir. Merci, Jacques. Maintenant, c'est a qui que je dois m'adresser pour la restitution de mon ordi, Senechal, Freyermuth, le Juge de l'Application des Peines, le Juge des Libertes & de la Detention? Je vais attendre (pas trop longtemps, j'espere) la decision ecrite, puis je vais m'adresser a la gendarmerie. Je sens la maree monter. J'ai gagne un proces en cassation, peut-etre un contre mon avocat en civil, hier soir contre toute attente, et je risque de gagner les trois prochains, Nimes le 22 decembre, Avignon le 4 janvier & Limoges le 29 janvier. Je commence a mettre la Justice face a ses torts. C'est pas parce que vous ne m'aimez pas Madame le Procureur d'hier (dont j'ignore le nom) que je sois un criminel. J'ai des droits & des libertes, malgre le fait que vous n'appreciez pas la maniere dont je m'en sers. Hier en pleine audience Jose me telephone: "Elle est ou, la voiture?" "Je suis au Tribunal. C'est ma voiture, meme l'apres-midi. Vas au bistrot a pied."

De: SAGReiss

Date: 17 decembre 2015

Objet: Une Pluie fine & un brouillard epaisse sous un ciel noir

Une route terrifiante pour rentrer, une pluie fine & un brouillard epaisse sous un ciel noir. Je suis sorti de Tribunal vers vingt heures avec un mois de sursis de plus, sans doute, et un ordi de moins. Appel la semaine prochaine. J'ai annule toute activite sauf saoulographie pour demain. Je crois que le juge etait Jacques Vuillet, le meme que le 22 octobre, mais c'est pas sur. Il n'a pas voulu entendre ma demande de nullite, puisque sur l'accusation d'harcelement la victime n'a pas ete identifiee. Le proc (J'sais pas encore comment elle s'appelle.) n'etait pas trop mechante, moins de zele peut-etre meme que Perrine, si moins jolie. Elle a annule l'accusation bidon de chantage, pour les memes raisons que j'avais invoquees, mais jurisprudence a l'appui. Impossible dans ces conditions d'avoir un proces equitable. J'etais creve. J'avais bu seulement quatre whiskies. Je n'avais comme d'habitude pas acces au dossier. Le proc ne m'a pas prevenu qu'elle allait plaider la relaxe pour chantage. J'ai demande au juge quand le delai de l'appel courait: "Attendez de savoir si vous etes condamne d'abord." "Non, je m'en vais. Je sais que je suis condamne. Je suis toujours condamne ici. Merci. Au revoir." C'etait une audience plutot hard:

- Un mec en detension pour quelques vols & violation d'une mise a l'epreuve, condamne ferme & revocation d'un sursis precedant.

- Un mec pour agression sexuelle, condamne a 24 mois avec sursis (comme moi) & six mois ferme. On voit bien que quand on est reellement coupable de ca on va en taule (pas comme moi).

- Un mec pour photos pedo-pornos, sursis.

- Trois freres (dont deux comparants) pour bagarres a tous les bals du village, condamnes ferme. J'ai bu un coup avec eux pendant la pause: "Il y a de l'ambiance chez vous."

- Une minette pour vol de deux cheques & quelques sous, sursis, mais inscription au casier, ce qui met fin a sa carriere d'aide soignante.

Je suis fatigue de ces proces, mais il faut continuer. Le mieux, c'est l'appel & surtout la Cour de Cassation, ou tout passe par ecrit, donc je peux gagner. La ruse, c'est de trouver des arguments de forme & faire faufiler les arguments de fond avec. Je suis neanmoins content de ma semaine:

- Dimanche : creation de la page de livres pour Emaline & Rose.

- Lundi : garde a vue somme tout agreable. Achat des 17 livres pour Emaline.

- Mardi : debut de la fin de ma vie professionnelle.

- Mercredi : vente de la maison progresse & reception de la prime de Noel qui paie les livres d'Emaline.

- Jeudi : audience epuisante mais satisfaisante.

- Vendredi : beuverie.

- Samedi : premiere livraison de livres chez Emaline.

De: SAGReiss

Date: 14 decembre 2015

Objet: Re: PV 17842000382015

Vous voyez ce que je viens de faire, la? J'ecris un mail DE MON PROPRE ADRESSE en mettant mon nom dans la vedette et en ecrivant: "Dominique, Procureur de la Republique" la ou j'ecris d'habitude: "Scott, pere de Rose". Jean-Marie n'est pas trop con, donc il ne va pas en deduire que Senechal m'a ecrit, je repete, de ma propre adresse & en m'envoyant des bisous. J'essaie de ne pas ecrire de gros mots, car j'ai besoin de soumettre ce message en ma defense devant le Tribunal d'Avignon. Usurpe l'identite de Pascal? En ecrivant: "Pascal" a la fin d'un mail envoye DE MA PROPRE ADRESSE? Non, mais vous vous moquez de moi? Vous ne lisez pas l'adresse dans l'en-tete? C'est pas etonnant que vous ayez besoin du controle parental. Si l'EDF ou la Secu vous ecrit d'une adresse en: ".ru", je vous conseille de ne pas suivre le lien. Et si vous recevez un mail de sagreiss@gmail.com vous imaginez bien que ce n'est pas Terrasse qui vous ecrit, non? Meme un enfant comprendrait cette blague. Oublions donc le Natinf 28139, d'autant plus que la date dans la convocation ci-jointe est fausse. (Vous avez oublie de rajouter la phrase assassine: "en tout cas depuis temps non couvert par la prescription", donc je n'ai pas a repondre a cette accusation.) Le message dont vous parlez date du 17 septembre et non pas du 10 decembre. Venons maintenant au premier chef d'accusation Natnif 102. Je remarque encore une fois qu'il s'agit d'un faux. Je n'ai jamais ecrit: "Sénéchal". J'ai ecrit: "Senechal". Je parlais donc de quelqu'un d'autre, et certainement pas d'un magistrat. Ce texte a ete publie sur mon site. Il est donc tout a fait rendu publique. Vous pouvez le lire dans son ordre chronologique ici (derogation au control parental oblige):

http://www.sagreiss.org/censure.htm

Encore une fois, je n'ai pas non plus ecrit: "c'est vous qui êtes débile". J'ai ecrit: "C'est vous qui etes debiles", mais la l'erreur change tout le sens de la phrase. Je ne traite personne de particulier de "con". Je traite le monde entier de con. (D'ailleurs personne n'est cite dans la vedette, puisqu'il n'y en a pas, meme pas: "Friends".) Ce n'est pas de ma faute que Senechal se sente vise. Et c'est la, mes amis, qu'on arrive au fond du probleme. Monsieur Senechal & moi avons un probleme a la fois personnel & politique. Il ne m'aime pas, et c'est reciproque. J'ignore ou il se place sur l'echelle politique (pour ou contre la residence alternee notamment), mais il classe systematiquement sans suite les plaintes des peres, de moi, de ma mere, de mon ami Franck, de mon collegue Fredo (25 plaintes en un an pour ce dernier, soit les vingt weekends plus les cinq periodes de vacances, une annee entiere sans voir sa fille de facon illegale & impunement). Il a classe sans suite ma plainte quand Mme Uccellatore & sa fille m'ont asperge de gaz poivre en pleine gueule. J'ai ete meme condamne a mille euros d'amende (annules par la Cour d'Appel de Nimes) pour les avoir citees en direct. Attends, je prends une bombe de gaz poivre dans les yeux, et je dois payer mille euros pour le plaisir? Mille euros, c'est combien de pipes? Non, arretez votre charade. Nous avons ici un procureur, et fils de procureur, qui instrumentalise la Justice, quitte a faire depayser l'affaire a Avignon, pour essayer de faire taire le con d'Americain. (J'ai le droit de me traiter de con? Je peux porter plainte contre moi-meme?) Bon, j'en ai marre, j'ai les mains sales a cause des empruntes digitales (Elles ont change depuis le 3 septembre?) et j'ai envie de me saouler la gueule en paix. Comme convenu hier, quand j'ai envie d'insulter Dieu, le President de la Republique (Vous voyez la, je n'ai pas dit: "Hollande". Mon president s'appelle Obama, et sa femme est tellement belle qu'il n'a pas besoin de Julie.), la Justice ou moi-meme, j'ecris desormais a Jean-Marie tout seul, et je publie les degats sur mon site heberge en Amerique & donc injusticiable en France. Je commets tous les crimes que je veux en Amerique. C'est pas votre probleme:

http://www.sagreiss.org/dominique.htm

Le 14-Dec-15 15:32, Scott Alexander Gabriel Reiss  <sagreiss@gmail.com> a écrit :

> Mon Cher Scott,

> C'est avec plaisir que je vous ai recu ce jour en garde a vue a la brigade de Largentiere. Desole du cruel manque de Ricard. On fera mieux la prochaine fois.

> Bisous.

> Dominique, Procureur de la Republique

De: SAGReiss

Date: 13 decembre 2015

Objet: Re: La Lettre dominicale

Friends,

Voici le compromis que je vais proposer au Commandant Francois demain matin. Je ne vous ecris plus, sauf pour communiquer les informations necessaires a mes nombreux dossiers. En revanche, je vais m'adresser a vous indirectement, en Amerique, protege par la Loi sur la Liberte de la Presse:

http://www.sagreiss.org/dominique.htm

A vous de decider a lire ou a ne pas lire.

Bon dimanche.

Scott, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 13 decembre 2015

Objet: La Lettre dominicale

Dominique & Perrine,

Je pense avoir trouve la solution a notre probleme, votre probleme que je ne comprends pas trop & mon probleme de vouloir faire ce que j'ai fait toute ma vie, ecrire ce que je veux a qui je veux dans l'exercice de ma liberte d'expression. Il semblerait, avec cette nouvelle procedure devant le Tribunal d'Avignon, que je me hurte a un Etat qui ne supporte pas le dialogue democratique direct. J'ai decide donc de proposer au Commandant Francois demain la ruse suivante: je continue a ecrire ce que je veux a qui je veux, mais je n'envoie plus les messages qu'a mon ami Jean-Marie, qui ne va certainement pas deposer plainte contre moi, en les publiant sur mon site heberge en Amerique, injusticiable en France, et encore protege par la Loi sur la Liberte de la Presse. J'ai donc cree une nouvelle page:

http://www.sagreiss.org/dominique.htm

ou j'ai le droit d'insulter tout le monde en toutes les langues. Libre a vous bien sur de lire ou de ne pas lire. Telle est votre question. Si vous ne voulez pas vous faire traiter tous de pedes & de putes, ne cliquez plus sur ce lien, car le simple fait que je vous envoyais les mails, en essayant de ne pas trop violer la Loi, agissait comme un frein a mon imagination. Je vais desormais donner libre cours a mon venin ("Langue de vipere" m'appelait Mme Uccellatore.) et cracher sur vous litteralement tout ce que j'ai envie. Rendre les justiciables inoffensifs des hors la Loi n'est pas forcement une bonne strategie. Vous contribuez donc a ma radicalisation, pour prendre un mot a la mode. J'ai pas le droit de m'exprimer librement en France? Je m'en vais virtuellement m'exprimer ailleurs. Bien joue.

"A knave; a rascal; an eater of broken meats; a base, proud, shallow, beggarly, three-suited, hundred-pound, filthy, worsted-stocking knave; a lily-livered, action-taking knave, a whoreson, glass-gazing, super-serviceable finical rogue; one-trunk-inheriting slave; one that wouldst be a bawd, in way of good service, and art nothing but the composition of a knave, beggar, coward, pandar, and the son and heir of a mongrel bitch" (Roi Lear II.ii).

Bisous.

Scott, pere de Rose

SAGReiss