Reiss vs Uccellatore: Encore?

SAGReiss

TGI de Privas, le 10 avril 2014

Peut-être que cette image de Catherine Uccellatore est légale ?

Catherine Uccellatore

A million dollar baby
Has lost its father today.
The fallen angel stays in bed
With a bullet in his head.
Success makes you horny,
And pills calm you down.
No more excuses. Silent cries the clown.
Your wife will light a candle
To guide you on your way.
Hope that you’ll find
What you’ve been looking for
On a rainy April, rainy April day.
The public wants answers
They don’t want to hear,
And every kiss of yours is public property.
You gave it all,
But no one wants to own your fear,
And fear is all you’ve left for your baby.

Fury in the Slaughterhouse, Rainy April Day (1995)

Catherine
        Uccellatore

Par ailleurs, le Conseil Constitutionnel ayant par décision n° 2011-163 QPC du 16 septembre 2011, déclaré contraire à la Constitution l’article 222-31-1 du code pénal qualifiant d’incestueux les agressions sexuelles commises au sein de la famille sur la personne d’un mineur par un ascendant, il convient de retirer ce caractère incestueux de la qualification retenue.

Par conséquent, la requalification des faits d’agressions sexuelles sur mineure de 15 ans par ascendant présentant un caractère incestueux en agressions sexuelles sur mineure de 15 ans par ascendant sera requise, ainsi que le renvoi du mis en examen devant le tribunal correctionnel de ce chef.

Réquisitoire Définitif aux Fins de Renvoi devant le Tribunal Correctionnel du Procureur de la République

De: SAGReiss

Date: 25 avril 2014

Objet: Deni de Justice III

Madame le President Sylviane, Juge des Enfants,

J'ai eu beaucoup de boulot cet apres-midi (Vous aurez compris que je ne travaille pas l'apres-midi parce que c'est contraire a mon rythme biologique, en tant qu'homme, donc matinal, et a mon caractere tres peu apte au travail, comme mon pere, qui a pris la retraite a l'age avance & respectable de quarante-cinq ans, donc il m'a battu sur ce point-la.) et j'ai failli vous oublier dans la foulee, transmettre votre decision risible a mon avocat, negocier entre celui-ci & mon ami Jean Latizeau, le o combien meritoire president de SOSpapa, me faire changer les pneus avant de la Rosemobile (http://www.sagreiss.org/unbound/2013_03_09b.htm) (Trouvez-vous normal de devoir remplacer les pneus au bout de trente mille kilometres seulement, tous les ans quoi? Je ne change de chaussures que tous les cinq ans, et je n'en ai qu'une paire, car je suis pere.), mais ce ne serait pas juste de vous laisser partir tranquillement en weekend sans vous avoir d'abord dit mon mot, et sachez pour la petite histoire, une phrase que vous allez re-entendre dimanche dans une epitre que j'ai deja commence a rediger, car je travaille toujours en avance, que je sais tres bien que presque personne, ou peut-etre personne, sur cette liste ne lit mes mails. Vous voulez savoir un secret? Je m'en fous eperdument. Je ne les ecris pas pour vous. Vous en etes le cible, mais pas le destinataire. Je cite mon amie, ma compatriote & ma coreligionnaire (-iste?) Gertrude Stein: "I write for myself and for strangers." J'ecris pour moi, pour Rose & pour la posterite. Je suis un homme de lettres issu du peuple du Livre, donc je m'en fous completement des juges et de tous ceux qui vivent aujourd'hui, a part ma famille. J'ecris pour demain. Il sied, ou il me sied, ne sachant pas tres bien manipuler ce verbe quelque peu pompeux, de vous tenir au courant de ma reaction a votre decision, et de l'appel en cours. Je ne vais pas vous reprocher d'ecrire Uccellatore avec un seul C, tandis que son avocat l'ecrit avec un seul L, son avocat qui l'appelle Mme Reiss, tandis que le Procureur m'a appelle une ou deux fois M. Uccellatore, parce que j'aime les fautes d'orthographe tout autant que j'aime l'orthographe conventionnelle. Je vous remercie en passant d'avoir fait l'effort de motiver, un tant soit peu, votre decision inique, ce qui me donne quelques elements supplementaires pour l'appel, ce que votre collegue Sylvie Prats, Juge des Enfants, a soigneusement evite de faire dans sa decision du 30 janvier. Voici donc le premier jet de mes arguments pour l'appel. Je precise que ce n'est qu'un brouillon:

- Il s'agit purement et simplement d'un deni de Justice. Le fond de l'affaire n'a jamais ete entendu.

- J'avais demande par deux fois et par ecrit que le juge Gerard Violette, entre autres, soit recuse, car il m'a deja juge, et condamne, en tant que prevenu. La decision doit etre annulee, et l'affaire entendue une nouvelle fois avec des juges qui ne m'ont pas encore condamne. Je demande egalement la requalification soumentionnee.

- L'incitation publique a la haine racial, dont j'ai commis une erreur materielle en citant Art. 33 al. 3 L. 1881 au lieu de Art. 24 al. 8 L. 1881, etait clairement et nominalement denoncee dans la citation, et comme infraction et comme circonstance aggravante de l'acte de violence contre ma personne. Ce lapsus ne suffit pas pour cautionner les violences familiales avec usage d'une arme blanche (gaz poivre) et a caractere raciste. Il n'y avait pas d'erreur dans la qualification de ce dernier delit (art. 222-13 4° ter, 10° & 5° bis CP).

- Tout le dossier (une centaine de pages en tout) avait ete envoye fin janvier, avant le rapport d'audience, et encore une fois une semaine avant l'audience du 10 avril au Tribunal, au Procureur de la Republique, et a l'avocat de la prevenue par voie electronique. Il se trouve que le fichier fait plus de 10mo. Les boites mail de la Justice ne peuvent recevoir des pieces jointes de cette taille, donc j'ai telecharge (upload) le fichier sur mon site, et j'ai envoye le lien. Il aurait suffit de cliquer sur le lien pour telecharger (download) le fichier.

- Mme Uccellatore pretend donc en toute mauvaise foi de n'avoir pas su pourquoi elle etait convoquee, alors qu'une plainte penale avait ete deposee le 7 et le 15 avril 2013, et elle a ete entendue a la gendarmerie le 9 avril, ainsi que sa fille Mlle Vaillant.

- Le comportement de l'avocat de Mme Uccellatore depassait les limites de la decence: "Foutez-lui la paix. Lachez-lui la grappe." Le President du Tribunal ne lui a fait aucune reflexion pour qu'il se comporte mieux avec la victime presumee d'une violente agression. C'est tout a fait contraire a la dignite du Tribunal, a la charte Mariane, et a la courtoisie humaine.

- Quand j'ai demande, lors de ce naufrage d'une audience, de l'aide a Madame le Procureur, partie jointe, elle a refuse, en pretendant qu'elle n'etait pas partie jointe, contrairement a ce qui est ecrit dans votre decision du 10 avril et dans la decision de Mme le President Sylvie Prats du 30 janvier.

- Madame le President invoque des procedures precedentes que j'aurais eventuellement entamees contre Mme Uccellatore. De quelles procedures parle-t-elle? L'avocat de Mme Uccellatore n'a soumis, a ma connaissance, aucun document avec ses Conclusions en nullite, donc d'ou Madame le President tire sa connaissance de ces procedures, puisqu'elle a pretendu n'avoir pas lu mes documents, en pretextant que je ne les avais pas soumis sur un support en papier, ce qui n'est nullement obligatoire. L'avocat de Mme Uccellatore m'a egalement soumis ses Conclusions, la veille de l'audience selon son habitude tardive, par voie electronique.

- Que la date des infractions (7 avril 2013 pour les violences, une bombe de gaz poivre au visage par Deborah Vaillant en la compagnie de sa mere Catherine Uccellatore, alors que j'etais gare dans ma voiture sur la voie publique a Uzer 07110, et du 29 mars au 6 mai 2012 pour l'incitation a la haine raciale, des commentaires antisemites publics de Mme Uccellatore sur Facebook) ne figurent pas dans l'acte de la citation, redige par un huissier de Justice, n'est nullement attribuable a moi. De toute facon, j'ai deja ete juge, et condamne, sur une requisition (et convocation) en ces termes: "à LES VANS du 1er janvier 2010 au 20 septembre 2010, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, en procédant sur elle à des attouchements de nature sexuelle". De meme, j'ai ete juge, et condamne, sur une convocation en ces termes: « en 2013, sur internet, par le biais des réseaux sociaux, conservé, porté ou laissé porter à la connaissance du public ou d’un tiers ou utilisé de quelque manière que ce soit les images de UCCELLATORE Catherine, fixées, enregistrées ou transmises sans son consentement alors qu’elle se trouvait dans un lieu privé. » La Justice ne qualifie les infractions guere mieux que moi. Ce petit manque de precision ne suffit pas non plus pour cautionner les violences familiales avec usage d'une arme blanche (gaz poivre) et a caractere raciste.

Shabbat shalom, Sylviane.

Scott, pere de Rose

L’autre soir j’étais à l’ancien Rose des Vans (où j’ai une fois invité Catherine Uccellatore à la Fête des Mères) pour l’Apéro des Pères, et nos hôtes ont sorti des couleurs & des bouts de bois pour peindre.

La Rose des Vans par SAGReiss

De: SAGReiss

Date: 22 avril 2014

Objet: Return of Son of Deni de Justice

Friends,

Apparemment vous avez des devoirs et peuvent etre tenus legalement responsables pour faute lourde & deni de Justice. C'est toujours bon a savoir. Le document ci-joint est moche, comme d'habitude, mais c'est une belle decision. (Puisqu'on parlait des greffes la derniere fois, ils etudient quoi exactement, sachant qu'ils n'etudient pas comment ecrire? Meme si c'est vous qui ecrivez les decisions, ils pourraient corriger le format & l'orthographe, non, sans parler du style?) Bon, je fais un effort pour vous, et je vous cite le texte le plus pertinent avec des accents cette fois-ci. Je ne sais pas les ecrire avec mon editeur mail (Eudora, comme Eudora Welty, encore un grand ecrivain que personne sur cette liste n'a jamais lu):

Tribunal de Grande Instance de Paris, 6 novembre 2013, 12/09262

Aux termes des dispositions de l’article L. 141-1 du code de l’organisation judiciaire, l’État est tenu de réparer le dommage causé par le fonctionnement défectueux du service public de la justice, sa responsabilité n’étant engagée que par une faute lourde ou un déni de justice.

La faute lourde s’entend de toute déficience caractérisée par un fait ou une série de faits traduisant l’inaptitude du service public de la justice à remplir la mission dont il est investi.

Le déni de justice ne s’entend pas seulement du refus de répondre aux requêtes ou de la négligence à juger les affaires en état de l’être, mais plus largement de tout manquement de l’État à son devoir de protection juridique de l’individu et notamment du justiciable en droit de voir statuer sur ses prétentions dans un délai raisonnable, conformément aux dispositions de l’article 6 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

[…]

Il sera à cet égard souligné que la cour européenne des Droits de l’Homme estime que les dispositions de l’article 8 de la Convention engendrent pour les pouvoirs publics des obligations positives inhérentes à un respect effectif de la vie familiale, ce qui implique le droit d’un parent à des mesures propres à le réunir à son enfant et l’obligation pour les autorités nationales de les prendre:

CEDH 6.11.2007 ­ Maumousseau et Washington c. France §83

You're welcome.

Scott, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 12 avril 2014

Objet: Deni de Justice

Sylviane,

En etendant mon linge je viens de penser a une autre ineptie, voire anomalie ou malveillance, dans votre decision de jeudi soir. Vous m'avez dit, pour justifier votre decision: "Vous avez deja porte plainte contre Mme Uccellatore." Comment le saviez-vous? Maitre Bouchet n'a soumis, a ma connaissance, aucun document, et vous n'avez pas daigne lire les miens, malgre le fait que les ai envoyes au Tribunal a temps et en bonne & due forme. Vous avez mene une petite enquete de votre propre initiative? Comment cela se fait que vous saviez que j'avais porte plainte contre Madame, mais vous ignoriez qu'elle a porte plainte contre moi pour piratage informatique, classee sans suite, et surtout que j'avais porte plainte contre elle pour la violente agression du 7 avril 2013, qui etait le sujet meme de l'audience, et que vous n'avez pas voulu etudier? En tout cas, voila toutes les plaintes que j'ai portees contre Mme Uccellatore:

- 5 decembre 2009 pour non-representation d'enfant, classee sans suite comme presque toujours pour ce delit ignore.

- 2 & 6 juillet 2010 pour non-representation d'enfant, Rappel a la Loi, dont Mme Uccellatore s'est torchee le cul.

- 16 octobre 2010 pour denonciation calomnieuse, qui ne peut pas etre informee avant une decision definitive me concernant de la Cour d'appel de Nimes.

- 7 & 15 avril 2013 pour incitation publique a la haine raciale et violences familiales avec usage d'une arme blanche & a caractere raciste, le dossier dont vous avez fait l'objet d'un deni de Justice.

- 3 janvier 2014 pour non-notification de changement de domicile de l'enfant, suite inconnue.

Qu'est-ce que j'ai fait du mal a porter plainte contre les violations de mon autorite parentale & de ma personne? Je dois faire quoi exactement, attendre que ma fille ait dix-huit ans, ou que ma femme me tue? Qu'a fait & que fait votre copine Sylvie Prats (elle aussi Juge des Enfants), qui a ete saisie par le Procureur de la Republique precisement a cause de l'agression familiale dont j'ai ete la victime (delit que vous avez refuse de reconnaitre pour de betes raisons de deux ou trois vices de forme, la plupart commises par l'huissier que j'ai paye pour ecrire la Citation directe)? Rien. Sylvie, ou est la decision que vous devriez rendre le 23 janvier? Mystere. Silence.

Depute Pascal Terrasse, mon ami, tu vois a quoi sont confrontes les peres lorsqu'ils demandent Justice a (pour reprendre la malheureuse petite phrase de mon ami Serge Charnay, actuellement incarcere pour tentative de renouer les liens familiaux avec son fils Benoit, photo ci-jointe) "ces bonnes femmes qui nous gouvernent"? Je sais, l'independance de la Justice etc., mais tu ne peux vraiment pas passer un coup de fil a Senechal: "Ecoute, Dominique, mon ami, repose-toi, bois un coup, et arrete de faire chier le con d'Americain, ou il ne va jamais lacher la grappe a personne. De toute facon, le salaud se casse en Belgique, une fois que vous l'aurez libere. Qu'il devienne le probleme du roi Philippe."

Peace & Justice, but not one without the other.

Scott, pere de Rose

Benoît & Serge Charnay

Catherine Uccellatore &
        SAGReiss

De: SAGReiss

Date: 11 avril 2014

Objet: O daughter of Babylon

Monsieur Alloun (orthographe?) m'a dit que Madame le Procureur est juive aussi, car Sylviane David, nee Meyer, me semble l'etre. Vous avez de la chance que je n'ai pas trouve votre photo en ligne, car je l'aurais mis sur le Mur de la Honte:

http://www.sagreiss.org/mur_des_femmes.htm#indignes

avec une inscription en hebreu, soit gonif soit Beelzebub, le petit-nom de mon oncle Isaac pour son ex-femme Shoshonna, une femme que j'ai toujours adore. Vous m'avez demande de vous expliquer la plainte contre Mme Uccellatore, mais vous n'avez pas voulu que je presente le dossier, a cause d'une erreur materielle ou d'interpretation (Art. 33 al. 3 L. 1881 au lieu de Art. 24 al. 8 L. 1881) de ma part et quelques vices de forme de la part de Maitre Labeille, ce qui n'est pas de ma faute, mais m'a coute mille euros bien theoriques, ceci au lieu d'entendre la plainte, dont les faits ne sont meme pas contestes, pour une violente agression avec usage d'une arme blanche et a caractere raciste. Pourtant le Procureur, qui etait "partie jointe" (malgre son deni formel) selon la decision de votre copine Sylvie Prats (Juge des Enfants elle aussi) du 30 janvier (Au fait, vous pouvez dire a Sylvie que j'attends toujours "avec impatience" [C'est une blague privee entre Sylvie & moi.] sa decision due le 23 janvier en ce qui concerne la Mesure Judiciaire d'Investigation Educative?), a bel & bien requalifie une infraction au milieu de l'audience de M. Alloun (o?). Pourtant le 7 novembre, au bout de trois ans d'enquete, j'etais accuse d'avoir fait on ne sait quoi, on ne sait quand, on ne sait ou ("à LES VANS du 1er janvier 2010 au 20 septembre 2010, en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, en procédant sur elle à des attouchements de nature sexuelle"). C'est une infraction bien qualifiee, ca? Vous m'avez pose des questions, mais toutes les reponses sont dans le dossier que j'ai tente en vain de vous presenter, et que j'ai envoye a toutes les adresses officielles (et a l'avocat de Mme Uccellatore) fin janvier et encore une fois la semaine derniere:

http://www.sagreiss.org/gouv_fr/2013_12/2014_01_30_correctionnel.zip

C'est exactement la meme chose qu'une piece jointe, sauf que le telechargement n'est pas incorpore dans votre editeur mail. Il suffit de cliquer sur le lien, bordel! Je ne peux pas vous l'envoyer dans votre boite mail. C'est trop grand. En tout cas j'attache pour votre plaisir le document dont vous n'avez pas voulu hier soir. Le 7 novembre dernier mon avocat a lui aussi plaide en nullite, et pourtant on a d'abord entendu les arguments sur le fond, ce qui m'aurait paru legal. Or, vous avez tout simplement escamote mon droit a un proces. Qu'il etait dix heures du soir n'est pas mon probleme. J'etais fatigue aussi, et j'avais probablement bu plus que vous. Vos problemes de budget, de manque d'organisation, et de cyberphobie ne sont pas mon affaire. Cyril etait plus choque que moi par votre attitude hostile & meprisante envers moi, car il est idealiste, tandis que je n'attends rien du tout de vous, ni de personne au TGI de Privas (voir l'historique:

http://www.sagreiss.org/justice_differemus_rectum.htm ).

Peut-etre que j'aurai plus de chance a Nimes, Paris, et en tout cas a Strasbourg, ou la France perd toujours honteusement. Pour l'appel la plus serieuse, j'aurai un avocat, ce qui m'evitera de me faire insulter par la partie adverse (si jamais elle comparait) et de subir le spectacle d'un delibere qui n'a pas dure le temps de fumer une cigarette avec M. Alloun (o?). Normal, car la decision etait deja prise: "Bon, combien on met au con d'Americain, mille, deux mille?"

O daughter of Babylon, who art to be destroyed; happy shall he be, that rewardeth thee as thou hast served us.
Happy shall he be, that taketh and dasheth thy little ones against the stones.

Psalm 137:8-9

Psalm 137:8-9

De: SAGReiss

Date: 10 avril 2014

Objet: Prends-lui la rondelle

Cherie, Catherine Uccellatore, mere de notre fille adoree Rose, Friends,

Je ne vais pas vous insulter, non, meme si je me reserve ce droit particulier que je qualifie d'inalienable, et vous savez qui a invente les droits inalienables, n'est-ce pas: "We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal, that they are endowed by their Creator with certain unalienable Rights, that among these are Life, Liberty and the pursuit of Happiness." Cyril & moi, qui ne sommes d'accord a peu pres sur rien, sauf notre amour de la famille, notre haine de la Justice, et notre determination a violer la Loi, quand & si necessaire, pour preserver nos familles & combattre la Justice, avons independamment remarque que cette phrase, que Cyril pensait venir de notre Constitution, mais qui vient en fait de notre Declaration d'Independance, un document encore plus incendiaire ecrit par mon ami Thomas Jefferson, tandis que la Constitution a ete ecrite plutot par un homme dont le prenom s'avere Gouverneur & James Madison, si mes souvenirs sont bons, represente l'entree dans la vie politique de la notion du bonheur, une connerie plus faite pour plaire a Madame Bovary & Walt Disney que pour des mecs serieux comme nous. L'art est une valeur; le bonheur n'est qu'une marchandise. Mais je divague. (Veuillez m'en excuser, j'ai bu avec moderation toute la journee, a midi un Ricard & un quart de blanc en mangeant, a 16h un whisky, a 18h un whisky, a 20h un whisky, puis a 22h, apres l'audience et pour des raisons que vous connaissez deja, un double whisky, et la je fais la transition un peu insolite du digestif a l'aperitif sans passer par le repas. Je sais, contrairement a vous tous et son avocat, toujours ecrire le beau nom Uccellatore.) Laissons donc tomber ces magistrats incompetents & indifferents, disons pour eviter l'outrage, si jamais la chose peut se faire, Catherine, et je t'explique ce qui s'est passe. Tu te souviens de Philippe, le grand qui nous a debarasse le jardin de la maison? Il m'a dit, pendant l'ete infernal de 2007, la premiere fois ou tu m'as prive de Rose, qu'il voulait se reconvertir en mediateur familial. Son conseil serait toujours le meme: "Prends-lui la rondelle. Comme ca, tu te diras: 'Elle m'a fait ca? Bon. C'est pas grave. Je l'ai quand meme enculee.'" Ca m'a fait beaucoup plaisir, Sylviane (Juge des Enfants), de vous entendre prononcer ces mots ce soir, en citant un prevenu: encule, fils de pute, connard, bande de pedes. C'est la premiere fois que j'entends un magistrat parler normalement. Ca m'a fait nettement moins plaisir que vous ayez laisse une victime, la partie civile, moi quoi, se faire parler comme ca par l'avocat de Mme Uccellatore, dont je pense m'etre debarasse maintenant une fois pour toutes, vue que les prochaines audiences vont se passer a Nimes, et Madame ne beneficie plus, je crois, de l'aide juridictionnelle, vue qu'elle a kidnappe ma fille en Belgique: "Lachez-lui la grappe," et "Foutez-lui la paix." Nope, elle n'aura aucune paix jusqu'a ce que je voie Rose en paix, ou qu'elle me tue, comme la famille de son premier mari pense qu'elle l'a tue par l'injection d'une surdose d'insuline. Je ferai naturellement appel de votre decision de merdre, car je vous ai tout envoye, tout le dossier, par un moyen parfaitement legal, qui s'appelle l'internet, et je ne pouvais materiellement pas vous l'envoyer en piece jointe, car les comptes mail que la Justice, dans son infinie sagesse, vous fournit precisement a cet effet, sont incapables de recevoir des pieces jointes de plus de cinq megas, peut-etre encore moins, car je n'ai que peu teste le systeme, donc on est oblige de vous envoyer un lien, ou tout le monde aurait simplement pu telecharger le fichier ZIP, comme Mme Uccellatore, qui est moins conne que vous, l'a sans doute deja fait. C'est ma meilleure cliente. Elle lira deja ce message sur mon site avant que vous ne le lisiez dans vos boites mail. Donc bref, Catherine, tu m'as encore eu, a titre de mille balles que je ne te paierai jamais, plus trois cents pour la Justice que j'ai deja payes. Je t'explique donc les prochaines etapes. Je vais me debrouiller avec la Justice de Nimes, qui ne saurait etre aussi pourrie que la Justice de Privas, et ou je n'ai pour l'instant insulte personne, puis je monte a Namur. Je te trouverai. Je te demanderai de choisir entre deux alternatives. Ou bien on trouve une solution a l'amiable ou je peux voir Rose plus ou moins la moitie du temps, que ce soit en Belgique, en France, ou aux Etats-Unis, cela m'est egal, ou bien je relance les procedures en Belgique, ou j'ai deja deux avocats prets a m'aider. Tu veux faire souffrir Rose encore quatre ou cinq ans d'enfer, ou tu veux la laisser revoir son pere? Ca va etre a toi de decider, une fois le renversement en appel de la decision risible sur l'agression sexuelle qui n'a jamais eu lieu, tout comme l'agression sexuelle dont tu as accuse ton frere sur ta fille Deborah n'a jamais eu lieu. Jusque-la, je me dirai: "Je t'ai quand meme enculee."

Scott, pere de Rose, amant de Catherine Uccellatore, avec 2 C & 2 L

De: SAGReiss

Date: 4 avril 2014

Objet: Reiss, correctionnel, 10 avril 2014

Friends,

Je vous rappelle la liste des neuf magistrats que je souhaite faire recuser lors de mon audience correctionnelle de jeudi le 10 avril (voir mail du 13 fevrier ci-dessous). Maitre Flo (CC ci-dessus) m'a confirme que j'ai tout a fait le droit de ne pas etre juge en tant que victime par un magistrat qui m'a deja entendu en tant que prevenu, donc demerdrez-vous, ou l'on va en appel. (Et la Justice se plaint de ses pauvres moyens.)

Je note en passant que l'adresse officielle du Tribunal (tgi-privas@justice.fr) ne fonctionne plus. Je crois que le numero de service tech d'Orange c'est le 3900.

Je note egalement que la "partie jointe", a savoir le parquet, ne m'a toujours pas contacte, ni envoye le dossier policier & judiciaire que j'ai demande et auquel je pense avoir droit. En quoi consiste notre conjunction?

Je note enfin que l'avocat de Mme Uccellatore (la prevenue), Maitre Bouchet (CC ci-dessus), selon son habitude, tarde a me communiquer les conclusions & pieces de son dossier, ceci pour une audience rapportee depuis le 30 janvier. Comme je ne partage pas votre petitesse a tous, je vous rappelle le lien a mes documents:

http://www.sagreiss.org/gouv_fr/2013_12/2014_01_30_correctionnel.zip

Encore une fois, si jamais je tombe dans un guet-apens juridique de la part de Maitre Bouchet, je ferai appel. C'est a vous de me garantir un proces equitable & contradictoire. Je ne suis pas juriste. Je suis victime. A revoir la deontologie du Barreau & la Charte Marianne. Tiens, je joins du coup Maitre Bancel (le batonnier de l'Ardeche) en CC.

Enfin, depute Pascal Terasse, je compte sur toi de venir en soutien. Tu me pretes ta cravatte Rose? J'ai oublie les miennes a Montpellier. Rendez-vous avant & apres l'audience au dernier bistrot avant le Tribunal, la ou l'on s'est rencontre pour la premiere fois.

Bisous.

Scott Reiss, pere de Rose

P.S. Je pense refaire la chanson que je vous ai envoyee hier (http://www.sagreiss.org/rene.htm#grace). Je ne suis pas satisfait des notes, de ma voix, des modulations, du vibrato, de la phonetique, enfin de presque rien. Je vais consulter mes amis musiciens pour aviser. J'ai deja chante mieux sous la douche ce matin, malgre une gueule de bois, un gastro & des cotes cassees.

Date: Thu, 13 Feb 2014 14:23:32 +0100

To: sylvie.prats@justice.fr, dominique.senechal@justice.fr, sylvie.tempere@justice.fr, tgi-privas@justice.fr, Adeline.Boudry@justice.fr, Abdelkrim.Grini@justice.fr

From: Scott Alexander Gabriel Reiss <sagreiss@gmail.com>

Subject: Je recuse tout le monde en chantant

Cc: "SCP Beraud Lecat" <avocats.scp@wanadoo.fr>, h.beraud@wanadoo.fr

Messieursdames les Magistrats,

Par la presente je souhaite formemllement demander la recusation des neuf Magistrats suivants de mon proces du 10 avril 2014 contre Mme Catherine Uccellatore pour violences familiales avec usage d'une arme et a caractere raciste pour les raisons sous-mentionnees:

- Sylvie Prats, pour avoir viole la presomption d'innocence me concernant dans sa decision du 23 juillet 2013 au Tribunal pour Enfants (ci-jointe) avec la phrase infame: "la mineur [ma fille Rose] est presumee victime d'agression sexuelle"; je suis a ce jour toujours presume innocent, donc Rose ne peut en aucun cas etre presumee ma victime; et pour m'avoir juge en tant que prevenu le 30 janvier 2014;

- Dominique Senechal, pour avoir viole le secret de l'Instruction et la presomption d'innocence me concernant devant des journalistes le 9 mars 2013 (article ci-joint) et pour avoir profere de menaces a mon egard dans son courriel du 10 avril (ci-joint);

- Abdelkrim Grini, pour avoir plaide deux fois contre moi en tant que prevenu le 7 novembre 2013 et le 30 janvier 2014;

- Adeline Boudry, pour avoir instruit l'Instruction me concernant et m'avoir renvoye au Tribunal correctionnel;

- Sylvie Tempere, pour m'avoir juge en tant que prevenu le 7 novembre 2013;

- Gerard Violette, pour m'avoir juge en tant que prevenu le 7 novembre 2013;

- Caroline Oudot-Denes, pour m'avoir juge en tant que prevenu le 7 novembre 2013;

- Anne-Marie Eglene, pour m'avoir juge en tant que prevenu le 30 janvier 2014;

- Celine Delpy, pour m'avoir juge en tant que prevenu le 30 janvier 2014.

Les neuf Magistrats cites ci-dessus ne sont donc pas en mesure de me fournir, en tant que plaignant, un proces equitable, m'ayant deja considere en tant que prevenu.

De: SAGReiss

Date: 4 mars 2014

Objet: Excuses de la part de Mme Uccellatore

Agents de la Gendarmerie de Largentiere, surtout M & C,

Je vous ecris pour vous remercier de vos actes entrepris en ma faveur & en la faveur de ma mere April Reiss. Jusqu'a une recente consultation du dossier chez le Juge des Enfants, j'ignorais tout de ces interventions. Je tiens aussi a m'excuser de la part de Mme Uccellatore, la mere de ma fille Rose, de sa violence verbale & apparemment physique a votre egard, et surtout M. M, qui etait tres gentil avec ma mere, et M. C. Certes, je ne suis aucunement responsable des forfaits de mon ex, mais si j'avais su mieux gerer les conflits de ma famille, on en serait sans doute jamais arrive la. De toute facon, nos problemes ne sont plus les votres, car Madame a fait une fugue en Belgique, et je vais l'y suivre des ma liberation a la Cour d'Appel de Nimes. Je vais la retrouver, lui proposer une solution a l'amiable, et sinon recommencer les procedures la-bas. C'est peu probable qu'on revienne ici, quoi qu'on (quoiqu'on?) garde pour l'instant nos logements.

Meilleures salutations, et une petite chanson funebre militaire: http://www.youtube.com/watch?v=Ccduz30yvd0

Day is done, gone the sun
From the lakes, from the hills, from the sky.
All is well, safely rest,
God is nigh.

Fading light dims the sight,
And a star gems the sky, gleaming bright.
From afar, drawing nigh,
Falls the night.

Thanks and praise for our days
‘Neath the sun, ‘neath the stars, ‘neath the sky.
As we go, this we know,
God is nigh.

Scott, pere de Rose

From: SAGReiss

Date: 26 February 2014

Subject: Good News in Juvenile Court

The prosecutor, whom we thought did nothing for us, in fact tried to do quite a lot. The police were harassing C by telephone when she was in the hospital with a mysterious "virus". They even threatened to interrogate her in the hospital. There was also a somewhat violent confrontation at the house, where she seems to have slammed the door on a cop's foot. More importantly, the Juvenile Court social workers' report states that C speaks in Rose's name and that Rose unconsciously chanels the words of her mother. That's pretty damning. C seems to have gotten Julien to retract, but I'm going to the Court Marshall's on Monday to get him to verify the stuff on Facebook and in my mail. Rose is definitely in Namur, Belgium. All is well.

De: SAGReiss

Date: 25 fevrier 2014

Objet: Ladies & Gentlemen, Catherine Uccellatore

Monsieur Senechal,

Je suis desole. Non, Maitre Metzker ne m'a pas engueule encore une fois. Ca arrivera, mais pas aujourd'hui, car j'ai des cadeaux pour lui surtout a la fin de cette lettre. Je suis juste alle lire enfin le dossier rocambolesque du Juge des Enfants. On devrait etudier ce dossier a l'ENM, en bien precisant: "Voici ce qui se passe quand toutes les instances de l'Etat, ecoles, police, assistance sociale, medecins, parquet, JAF, JE, Tribunal correctionnel, perdent parfaitement la maitrise de la situation d'une famille qui leur dit: 'On vous emmerdre. On fait ce qu'on veut.'" Je suis desole, mais vous etes en partie responsable du malentendu. Ma mere & moi vous avons demande de faire quelque chose pour Rose & nous, et vous avez fait ce que vous avez pu, MAIS VOUS NE NOUS AVEZ RIEN DIT. (Le fucking chat attend que je souleve mon verre de Ricard pour sauter et me mordre le coude. Il y en a partout.) Comment pouvions-nous savoir que vous avez essaye de raisonner Mme Uccellatore, mais vous avez echoue? C'est pas une honte. On peut comprendre, si l'on sait. Je vous aurais sans doute repondu: "FOUTEZ LA SALOPPE EN TAULE BORDEL DE MERDRE," mais j'aurais compris. En plus Cyril vient de vous faire une fleure. Il m'a demande de ne pas publier l'enregistrement, qu'il n'a evidemment pas cree, et en plus le salaud a enleve le fichier, donc meme si j'avais voulu je n'aurais pas pu. C'est pas grave. Si au moins quelqu'un voulait bien me dire ce que vous avez dit de moi, ce serait sympa. Voila, je propose qu'on recommence sur de nouvelles bases. Vous me haissez, mais vous haissez Mme Uccellatore tout autant, voire d'avantage. Je pense meme que vous haissez un peu tout le monde, et je partage votre noble sentiment democratique, comme Celine, comme l'ecrivain americain qui a dit: "I hate the Jews, the English, Roosevelt, God, life, myself," ce qui est une citation tres inexacte precisement parce que la phrase du depart: "I hate the Jews, the English, Roosevelt, life, myself," (Tiens, c'est pas si inexacte que cela. Ma memoire photographique persiste & signe.) se prete a tant d'improvisations. Je pense que meme Cyril peut comprendre, si vous lui dites: "Je vous hais, mais je hais aussi ce con de greffe que vous avez traite d''enflure de franc-macon'." Et pourquoi cela ne vous a pas suffi de faire perdre son emploi a Cyril? Cyril & moi sommes un peu marginaux, je veux bien vous le conceder, mais sans nous comment sauriez-vous que n'etes pas justement marginal? Donc votre premier geste de notre nouvelle amitie sera de me dire ce que vous avez dit de moi au proces de Cyril. Votre second geste sera de demander au JE ou a qui de droit tous les documents concernant la violente confrontation entre vos agents & Mme Uccellatore chez elle pour le 10 avril, car cela prouve que sa violence physique depasse tout controle. Votre troisieme geste sera de m'envoyer un mail de temps en temps afin de me tenir au courant de MES AFFAIRES. Nous travaillons ensemble le 10 avril, merdre. Nous sommes sur la meme equipe. Du coup, je vais vous preter une de mes cravattes roses, mais pas les chaussettes. C'est un peu trop intime. Bon, maintenant que ca c'est regle, j'attaque le dossier du JE dans l'ordre chronologique ou je l'ai lu en gardant le meilleur pour la fin, car je n'ai pas au debut compris que le rapport de la MJIE, qui est de tous les documents le plus interessant, etait dans la premiere pochete, donc je l'ai lu en dernier.

Maitre Soubeyrand [qui est une saloppe, mais que j'ai enlevee de cette liste, car elle n'est plus en mesure de nuire a ma fille, donc je nique sa race]: Rose a peur d'etre enlevee par son papa [tiens, une fleure] et que sa mere aille en prison.

Rose n'a pas invente cette peur. Elle vient bien de quelque part. Je n'ai jamais fait une non-representation d'enfant. Rose n'a aucune raison de croire que sa mere risque d'aller en prison. Donc, ce n'est pas Rose qui parle, ni Maitre Soubeyrand, mais bel & bien Mme Uccellatore, qui a de bonnes raisons, elle, pour craindre la Justice.

Mention [donc du JE Sylvie Prats] Rose dans les bras de sa maman dit: "Je suis pas bien sans mon docteur."

D'abord, pensez-vous vraiment obtenir la verite en interrogeant un enfant, completement isolee non seulement de son pere & de sa famille paternelle, mais aussi de presque toute sa famille maternelle, avec qui Mme Uccellatore s'est brouillee, assise dans les bras de sa mere? Vous pensez vraiment qu'elle va dire quelque chose qu'elle sache va deplaire a sa mere? Vous voulez vraiment que ma fille soit elevee a etre dependante toute sa vie de ces charlatans & parasites de psys? Ce n'est pas mon souhait. Ma famille a vecu des horreurs que vous ne pouvez pas imaginer, a supposer que vous n'etes pas de ceux qui les renient. Nous avons survecu, parfois en fermant nos gueules, parfois en criant notre desespoir (Je vous conseille particulierement la lecture de Primo Levi.), mais pas en allant chez le psy. On etait les psys, j'ai un peu honte de l'avouer.

Maitre Soubeyrand: Monsieur REISS n'a pas toutes ses facultes.

Aucun medecin au monde ne se permettra de dire une telle chose d'une personne qu'il n'a jamais rencontre. De quel droit cette conne d'avocate le dit? D'autant plus que vous, qui me connaissez, ou les gendarmes qui me connaissent, ou le sous-prefet d'Orleans, les IG (ex-RG) de Paris & Limoges, sont tous en mesure d'attester du contraire, que non seulement j'ai toutes mes facultes, mais j'en ai encore d'autres que vous n'avez pas, poesie, chanson, philosophie, hebreu, alsacien...

JE: M. REISS sera reconvoque courant octobre.

J'attends toujours.

Arrivons donc la ou ca devient vraiment comique. Mme Uccellatore commet une non-representation d'enfant, mais elle est hospitalisee (au nom de Vaillant, ce qui est normal, car la secu lui donne ce nom) avec un mysterieux "virus". Le flic qui la harcele par telephone propose meme de venir la voir a l'hosto. Du delire. Puis, et j'ai pas note les dates (Chez le Juge des Enfants, le neuvieme cercle de l'enfer, on n'a qu'une hate, c'est d'en sortir boire un coup.) la fameuse violente confrontation a la maison. Sa fille, peu importe laquelle des deux ainees, tant elles sont betes l'une comme l'autre, dit qu'elle n'est pas la. La farce ne dure pas longtemps. Les flics font du forcing, et Mme Uccellatore ecrase le pied d'un flic avec notre porte? Je precise que notre porte n'est pas parisienne. C'est une bonne porte ardechoise en chene massive qui a coute huit cents euros a David, qui a restore la maison avant de nous la vendre, car sa femme etait sicilienne elle aussi & toute aussi folle que Mme Uccellatore. Madame reussit a les bloquer. Les flics la traitent de "mauvaise mere" & d'"hysterique". Je ne vous l'ai pas fait dire. Elle refuse un rendez-vous avec (autrement dit une convocation chez) le Proc. J'hallucine. Je comprends mieux maintenant pourquoi les gendarmes de Largentiere sont toujours si gentils avec moi. Ils ont compris, eux, quel est l'element criminel de notre famille. Mais, un petit point en la faveur de ma douce & tendre, ils n'avaient pas de perquisition: "No warrant, no search, motherfuckers."

Mme Uccellatore [& j'observe qu'elle vous ecrit, mal, mais elle ecrit, presque aussi souvent que moi.]: "[L'ecole catholique accepterait l'inscription de Rose] si je me comportais correctement. Les gendarmes l'ont deconseille a l'ecole."

Et c'est moi que vous condamnez sans cesse? Les Catholiques & les gendarmes ont peur de Mme Uccellatore, et c'est moi que vous cherchez? Personne n'a peur de moi, meme pas mon chat. J'ai un certain style de poesie & rhetorique que vous n'appreciez peut-etre pas trop, mais je n'agresse personne. Je me comporte toujours correctement, meme quand je suis saoul. La preuve, le seul scandale que j'ai fait en degrisement a Nimes, quand je n'etais meme pas saoul, c'est de chanter en francais, anglais, allemand & yiddish.

Et enfin le rapport de la MJIE, et merci aux trois mousquetaires. Vous n'avez raconte pas mal de conneries a mon egard (que je ne commenterais pas, ne les ayant meme pas notees, car cela ne m'interesse guere), mais au moins avous avez entrapercu la terrible verite de Mme Uccellatore.

MJIE: Cependant, elle [Mme Uccellatore] aurait egalement tendance a considerer sa fille comme un prolongement d'elle meme [sic] et de ce fait, a exprimer les ressentis a la place de celle-ci. En retour, Rose serait dans un devoir de fidelite a sa mere portant inconsciemment la parole maternelle.

MAITRE METZKER, REVEILLEZ-VOUS, car tout est joue la. La mere parle a la place de sa fille, et la fille est la porte-parole de sa mere, et vous m'avez condamne sur la parole de ma fille? Metzker, vous demandez tout ce dossier (MJIE 113/0046) chez le JE. Nous en avons besoin pour l'appel, et vous avez le droit de l'avoir.

Et enfin le plus beau, une belle appreciation de la vie de notre famille.

MJIE: Les parents sont dans un conflit aigu alimente sans cesse par des plaintes et des recours en Justice pour se faire etablir ou supprimer des droits. Ils se battent a coup de decisions judiciaires.

Et vous n'avez toujours pas compris? Vous etes tombes sur des gens plus faches & plus cultives que vous-memes, et infiniment plus que les criminels dont vous avez l'habitude. Il n'y a pas de crime dans notre famille, sauf la bombe lacrymogene que tout le monde trouve rigolo et la denonciation calomnieuse dont tout le monde s'en fout. Bon, je vais vous faire une petite illustration, puis je vais relire & corriger, puis j'arrete. Il est deja 16h56. Heureusement que Cyril est un pede de trouillard. Cela m'evite encore du boulot pour ce soir.

Scott, pere de Rose, ami de Dominique Senechal

Catherine Uccellatore & SAGReiss

De: SAGReiss

Date: 24 fevrier 2014

Objet: Franc, mais pas macon

C'est une blague, Cyril. Le mot Freyermuth signifie "franc" en allemand, mais je crois plutot "courageux" en alsacien. Kennsch nitt Elsaesisch rede wie andere Litt? Si Senechal reste tout aussi coince, certains juges commencent a comprendre mon sens d'humour. Ils vont finir par boire un coup & faire des blagues comme moi. En attendant l'audience, j'ai vu le grand President du Tribunal, qui portait comme moi une cravatte rose: "Bonjour, Monsieur le President." Il m'a serre la main: "Vous portez mes couleurs? Vous etes venu en soutien?" "C'est cela.," avec un beau sourire. C'est tellement plus agreable lorsqu'on rit ensemble. Croyez-vous que les gros criminels comme nous ne sachions pas rigoler? Quand on est rentre dans la salle d'audience, M. Freyermuth, Juge aux Affaires Familiales, ramassait un gros bras de chaise en bois: "C'etait une audience chaude." "Ma femme n'est pas la, donc on n'a rien a craindre." Quand le Juge a decide en ma faveur pour un renvoi, il a note la date en me disant: "Si vous n'etes pas en soutien a l'audience d'un des copains." "On risque d'etre tous en taule d'ici jeudi le 26 juin, donc votre cahier de charges va s'alleger." Tout se sait tout de suite ici. Donc Senechal avait deja fait appel de ta decision. Il veut ta mise a mort ou quoi? Quoi qu'il en soit il faut qu'on sorte nos dossiers de Privas. On est trop mal vu ici pour obtenir un proces equitable. Les Vanseens au bistrot hier m'ont dit que la Justice n'aime pas les appels, et qu'on risque une majoration du tarif, mais je m'en fous. Si jamais je suis condamne, je ne vois pas ma fille jusqu'a ses dix-huit ans, donc autant qu'il me foutent en taule pour une cure de dix ans. Ca ne change pas grand'chose pour moi. Mme Prats, j'ai rendez-vous chez vous demain a 13h30, et je veux voir le dossier, du moins le rapport des trois mousquetaires. Votre greffe m'a dit que vous ne savez pas quoi faire en cas d'eloignement geographique volontaire au milieu d'une procedure. C'est pourtant tres frequent. Peu importe. Freyermuth aussi veut voir votre decision. Grouillez-vous.

Scott, pere de Rose

De: SAGReiss

Date: 24 fevrier 2014

Objet: No Jaywalking!

Sois un peu professionnel dans ton travail, Cyril. Nos gouvernants n'ont pas beaucoup de temps a consacrer a nous nuire, donc il faut les aider a obtenir le maximum d'efficacite. Ne les envois pas chercher sur Google ou YouTube. Donne toujours un lien direct: http://www.youtube.com/watch?v=c03uNJJl7cY Le Juge barbu est tuojours tres sympathique avec moi, mais je ne sais pas s'il est JAP ou JDL. Si c'est legal, je pense que le CopCo est tout a fait d'accord avec un projet eventuel que tu auras de photographie, de montage, ou de video pour la coparentalite. Un court-mettrage de quinze minutes comme Beaubrun vaut bien cent heures, plus j'imagine. Notre politique & nos statuts sont ici: http://sagreiss.org/marche_des_peres.pdf De toute facon tu as le temps. L'appel est suspensif & surtout lent. Un mois plus tard j'ai toujours pas de date. M. Senechal, je passe cet apres-midi pour une audience chez le JAF et consulter mon dossier chez le JE, donc laissez-moi un peu tranquille. Mme Prats, j'espere que vous m'auriez prepare quelque chose. Ca fait un mois que j'attends une convocation ou un non-lieu, et je voudrais lire le rapport des trois mousquetaires, a savoir le psychologue, l'assistante sociale, et l'educateur qui ont tellement bien travaille qu'ils ne savaient meme pas que ma fille avait demenage a huit cents kilometres en Belgique. Je risque d'etre legerement en retard, si jamais le JAF zappe ma demande de renvoi & de recusation. Peu importe que je perde. L'appel c'est mieux. On ne me connait pas a Nimes, donc je risque eventuellement d'obtenir un proces equitable la-bas. Pascal, tu ne connais pas Mme Taubira par hasard? Si jamais tu peux attirer son attention sur la farce de la Justice des Keystone Cops en Ardeche, ca m'arrangerait. Remarque, au Texas c'est pire. Ce sont des sauvages la-bas: http://www.youtube.com/watch?v=d6ugqW7fFmk

At 18:38 23-02-14, Cyril Delacour wrote:

Merci Scott ! Quel pied de nez ce serait (encore faut-il l'accord du juge des peines). Je suis photographe et vidéaste et j'ai justement en projet de filmer des témoignages d'enfants et de parents. Ça date un peu, j'ai progressé depuis, mais tu peux te faire une idée avec le court métrage "Beaubrun quartier de Saint Étienne" et voir d'autres vidéos sue ma chaîne Youtube MrOupsla

De: SAGReiss

Date: 23 fevrier 2014

Objet: TIG

Cyril,

Il ne faut jamais rester a la maison. J'ai cherche le soleil, donc au Dardaillon l'apres-midi, et qu'est-ce que je vois? La nana qui s'est fait condamnee avec toi vendredi pour avoir fracasse la tete d'un gendarme: "Salut, j'avais bien l'impression de te reconnaitre au TGI, mais je pensais que c'etait impossible." Aux Vans tout le monde se connait au moins de vue. Elle m'a explique plus precisement que c'est le nez dudit gendarme qui a souffert, mais je ne comprends toujours pas. La fille ne fait pas cinq pieds, ni cent livres. Comment est-elle arrivee jusqu'a son nez? Mystere. En tout cas, une bonne nouvelle pour toi, il parait que les TIG peuvent s'effectuer au sein d'une association 1901. Il se trouve que je suis secretaire d'une telle association, le Collectif pour la Coparentalite (CopCo) n° W381014261 (http://sagreiss.org/marche_des_peres.htm), donc en principe on est habillite a te faire faire ces travaux. Je ne sais pas trop ce que tu sais faire, mais on aime les chansons, les dessins, les videos, tout ce qui concerne la coparentalite. Si mes collegues du Conseil d'Administration (CC ci-dessus) sont d'accord, nous pouvons te proposer des travaux pour remplir les cent heures d'obligations. Merci de nous fournir un Projet Pour les Enfants.

Scott, pere de Rose, secretaire du CopCo

De: SAGReiss

Date: 23 fevrier 2014

Objet: Double Fucking Jeopardy!

Friends,

Etant rentre tard, pour moi, apres deux journees tres stressantes, j'ai ecrit douze cents mots, mais je n'ai pas reussi a tout ecrire. C'est une maladie que je partage avec mes amis Gus Flaubert, Henry James & Marcel Proust, entr'autres. Rien ne me semble reel jusqu'a ce que je l'ecrive, donc je dois tout ecrire. J'ai oublie de dire que Mme Jeanjean a rendu a Dame1 ou Dame2, devant les enfants, les cadeaux & bonbons que Franck leur avait donnes. Il n'a pas trop mal reagi, mais il tremblait de rage a la sortie. Desormais il va falloir que je l'accompagne au centre tous les mois, car j'ai peur qu'il ne fasse une connerie, et il en est capable. La prochaine fois j'ai une petite surprise pour Mme Jeanjean, suite a quoi je risque de deposer plainte contre elle. Je n'ai rien contre elle, une belle jeune femme, mais elle fait chier mon ami & leurs enfants, et la Justice n'agit pas, donc j'agirai. Bref, j'ai oublie deux anecdotes survenus dans les coulisses du TGI de Privas. Un grand, vieux rasta de la Guadeloupe m'a raconte qu'il y a une vingtaine d'annees il a saute la femme d'un gerndarme, qui avait oublie de lui prevenir qu'elle etait mariee. Une fois ils se sont croises tous, et le gendarme lui a dit: "Degage. Va grimper dans ton arbre." Cela s'est mal passe pour le gendarme. Je ne cautionne naturellement pas la violence physique, surtout parce que je ne suis pas doue pour, mais Georges, car il s'appelle Georges, a paye un avocat, et il s'en est sorti. Il etait venu en soutien a un jeune Haitien qui s'appelle quelque chose comme M. Whisky. Vous lui avez donne un renvoi au 5 septembre. Puis il y avait une toute petite nana, qui pese a peine cinquante kilos: "Tu es victime ou prevenue?" "Prevenue." "T'as fait une betise?" "Oui, j'ai casse la gueule a un gendarme. Deux jours d'ITT." "Toi?" "Moi." La vie est dure pour les gendarmes de mon Ardeche natale. Qu'est-ce qu'elle a pris? Elle voulait des TIG a la place d'une amende. J'espere que vous avez ete clement avec elle. Tiens, Pascal, ca me fait penser a ma cherie Clementine Autain (http://www.sagreiss.org/mur_des_femmes.htm#sophie). Tu l'as connais? C'est une tres belle femme, pour la residence alternee, style un peu gouine, mais ca c'est son affaire. Tu vas voter pour l'Amendement 108, ou Proposition 309, ou n'importe quel autre prenom qu'on le lui donne? Ce serait sympa de ta part. Tu es pere aussi. Sois solidaire. Ca rime. J'ai passe toute la matinee a imprimer cent cinquante pages pour le JAF demain (lundi), si jamais ce con de Maitre Bouchet arrive a faire refuser ma demande de renvoi & de recusation. Je veux bien, Pascal, que: "For the love of money [& donc les Americains] is the root of all evil: which while some coveted after, they have erred from the faith, and pierced themselves through with many sorrows." (1 Timothy 6:10) ou comme dit mon ami "Terrible" Tom Middleton: "Oh,/Wert not gold and women, there would be no damnation;/Hell would look like a lord's great kitchen without fire in't!/But 'twas decreed before the world began/That they should be the hooks to catch at man." (The Revenger's Tragedy, 1607, http://www.sagreiss.org/revenger.htm). Ce serait bien si les Franzos arrivaient a travailler sans papier. Tu parles occitan au moins? M'as compres. Si le con d'Americain arrive a parler alsacien, il faudrait bien faire un petit effort pour les langues regionales de la France qui n'ont pas encore ete exterminees. Aux Vans personne ne parlent occitan, meme ceux qui savent le faire. Je leur dis: "Fais cagar!" de temps en temps. Bon, chers amis, je vous laisse a votre roast beef & Yorkshire pudding du dimanche. Moi je vais prendre l'Apero des Peres avec mes voisins dans mon village. Adieu.

Scott, pere de Rose

De: CDelacour

Date: 23 fevrier 2014

Objet: Re: Abus de Pouvoir

Alors pour réponde à tous ces magistrats : Considérant que Mila s'épanouit en ma compagnie, rien ne justifie le fait de priver Mila de son père ni moi de Mila, même si le mot "justice" sert à ses usurpateurs qui profanent ce que j'ai de plus cher, et ce ne sont pas des mensonges qui prouveront le contraire. Petit résumé de mon procès (1 mois de prison avec sursis et 100 heures de travaux d'intérêts généraux pour avoir demandé au greffier qui participe à m'arracher la prunelle de mes yeux en toute mauvaise foi s'il est lui aussi une enflure de franc-maçon, la réponse étant dans les positions de ses collègues).

À part Scott qui a été sorti de la salle d'audience avec son ami, personne de FaceBook n'est venu me soutenir. Heureusement 2 amis IRL sont venus avec moi. J'ai eu droit à un traitement de "faveur". L'huissière est venue annoncer à 10 heures que mon affaire serait reportée. J'ai eu le temps de voir beaucoup d'affaires reportées au 5 septembre 2014 et l'honneur de passer en dernier, salle vidée, en huit clos sinon la présence de mes 2 amis. Et là surprise j'ai été jugé. La présidente au début de son intervention s'est pris (volontairement) les pieds dans le tapis évoquant la date de la plainte de ce greffier au 18 septembre 2012 qui n'est pas la date de sa plainte mais de la mienne ! Ce que j'ai relevé, évidemment. Provocation à la con mais qui se voudrait "subtile" comme l'a dit cette présidente à mon adresse. Le procureur Sénéchal et la présidente elle-même ont plaidé pour leur collègue, le pauvre (ça m'a mis en colère comme vous pouvez le comprendre), être outragé dans sa fonction de service public par une question ! Non, les enfants, leurs intérêts ne pèsent rien en regard de leurs orgueils et de leurs malveillances. Le procureur Sénéchal questionné sur cette plainte a affirmé que la justice suivait "son" cours, qui n'est donc pas chronologique, et dépend de si vous êtes puissant ou misérable tout comme cette mascarade de leur "justice" selon Victor Hugo, fidèle à un certain héritage qui n'a rien à voir avec l'honneur de servir au nom du peuple français, non, rien du tout à voir…

De: SAGReiss

Date: 22 fevrier 2014

Objet: Re: Abus de Pouvoir

Essaie de ne pas repondre a tous, car tu viens d'ecrire a tous les magistrats de Privas, heh, heh.

Pour l'appel, il suffit d'aller au Greffe du Correctionnel. Tu demendes de faire un appel a tout, civil & penal, quitte a faire le tri apres. Cela s'appelle un appel principal, car tu es le premier a le faire.

Je suis bloque sur Facebook, donc ce serait plus simple si tu m'ajoutais a ta liste d'amis. Ca m'a vraiment fait plaisir de te rencontrer. Je viendrai a toutes tes audiences, peut-etre meme a Nimes.

On February 22, 2014 12:59:39 PM PST, Cyril Delacour wrote:

merci Scott ! Pour lundi Nadine m'amène le matin à Privas, comme ça je peux aller au boulot l'après-midi. @+

De: SAGReiss

Date: 22 fevrier 2014

Objet: Abus du Pouvoir

Monsieur Senechal,

"M. Reiss?" "Oui?" "Vous savez pourquoi on intervient?" "Non."  "Le Procureur ne veut pas que vous assistiez a l'audience." "C'est une audience publique." "Pas pour vous." On venait seulement de penetrer dans la salle d'audience, Cyril Delacour, prevenu d'outrage, Nadine, Vincent (si je ne me trompe), Franck Payen & moi. Nous n'avions pas encore eu le temps de nous installer, sans parler de dire quoi que ce soit ni de creer un scandale quelconque. Seulement Franck & moi etions frappe de persona non grata. L'huissier du Tribunal nous avait dit auparavant qu'il passerait en premier pour un renvoi, sans en expliquer le motif. Cyril est passe en dernier, a ete juge & condamne a un mois avec sursis, ce qui lui ferait perdre son emploi a l'education nationale, cause casier judiciaire, et cent heures de travaux d'interet general. Je lui ai explique comment faire l'appel suspensif, ce qu'il ne manquera pas de faire lundi. Senechal aurait parle de moi pendant l'audience, moi qui n'etais ni partie, ni present, puisqu'il nous a foutus dehors. Il semblerait, malgre mon absence, qu'un enregistrement accidentel de 26 minutes de l'audience aurait ete fait. Si jamais ce malheur deplorable a reellement eu lieu, je prie le coupable de bien vouloir m'envoyer le fichier d'un compte anonyme pour que je puisse en ameliorer la qualite du son & le publier en Colombie Britannique, ou tout ceci est parfaitement legal. Pour avoir tenu le coup, et attendu notre ami, qui est beaucoup moins fou en personne que sur Facebook, jusqu'a 13h30, Dieu nous a fait un cadeau de remerciment, qui s'appelle Pascal Terasse, depute de l'Ardeche. Quand on est alle boire le(s) verre(s) de la defaite, Vincent (?) a reconnu un homme politique sur la terasse. SAGReiss: "C'est qui?" Vincent: "Le prefet." SAGReiss: "Bonjour, Monsieur Gonzalez. C'est moi le con d'Americain qui vous ecris tous les jours." PTerrasse: "Je ne suis pas Gonzalez. Je suis Pascal Terasse, depute national, mais c'est vrai que tout ca est la faute aux Americains." Sachant que je venais de me faire un nouvel ami, je suis alle a sa table. Cyril etait derriere moi, et Nadine derriere lui. On a parle tous les quatre pendant une demi heure tres amicalement. CDelacour: "Vous etes franc-macon?" PTerrasse: "Oui, je suis franc-macon." SAGReiss: "Chacun sa merdre. Je suis juif." PTerasse: "Bof, juif ou franc-macon, quelle difference?" SAGReiss: "Justement, c'est ce que pense ce pede de Cyril."  PTerasse: "Les pedes s'y mettent aussi? Tout se gate." SAGReiss: "Je vous invite a l'Apero des Peres. Qu'est-ce que vous buvez?" PTerasse: "Non, merci. Il faut que j'y aille. [Ses amis etaient deja partis. NDLR]" Quand j'ai termine mon deuxieme whisky, et suis alle en chercher un autre, j'ai demande un bon verre de vin blanc. SAGReiss: "Voici un chardonnay de Californie. A nos enfants." Il a bu le verre de la paternite avec nous. PTerasse: "M. Delacour, vos enfants vous le [l'opposition a la sortie du film ou sa fille a joue sans remuneration & contre le gre de son pere] reprocheront peut-etre un jour." SAGReiss: "Parce que vos enfants ne vous reprochent rien?" PTerasse: "Si, et il y a de quoi." Tout s'est passe dans la bonhommie & la joie habituelle. Pascal, merci de ce temps si harmonieux passe en ton auguste presence, surtout avec moi qui me suis identifie comme etant un estranger n'ayant pas le droit de vote. Si jamais tu viens dans le sud de l'Ardeche, la zone de Mme Buis comme tu me l'as confirme, tu creches chez moi. Je te montrerai les meilleurs restaurants, bistrots, bordels, champs de canabis, et l'on ira chercher des truffes avec Fred d'Uzer & son chien Etoffe (?). C'est moi qui paie. Je mettrais ton image (ci-jointe) sur la Mur des Femmes Justes, mais cela ferait mauvais genre. Tu peux tout savoir sur moi en consultant mon site, helas en dehors de la juridiction francaise: http://www.sagreiss.org M. Dominique Senechal, Procureur de la Republique de Privas, puisque maintenant nos relations houleuses sont passees du stade professionnel au stade de la haine personnelle vindictive, vous avez viole mes droits hier, les droits de Cyril, et de la Justice publique. Si moi je suis un scandale ambulant, vous etes un scandale au siege. (La blague marche presque, puisque vous etes au parquet, mais on peut aussi interpreter que vous faites honte aux magistrats du siege, devant lesquels vous plaidez en machant du chewing-gum.) Je ne vais rien d'autre vous dire, car il parait que l'outrage est a la mode ("un fleau" dirait ma femme Catherine Uccellatore) et cela peut couter cher, donc je vous souhaite juste un bon weekend, et la mort subite. (Merdre, je veux dire la biere belge!) Passons aux choses serieuses. SAGReiss: "Elle ressemble a quoi ta femme, blonde, brune?" FPayen: "La derniere fois que je l'ai vue [le 28 decembre, cause non-representation d'enfant le 25 janvier.] elle avait des cheveux rouges." On a decide que j'accompagnerais Franck au piont rencontre, et essayerais de negocier avec ex-Mme Payen, en cas de recidive. En arrivant un peu plus tard que lui, j'ai vu partir une belle femme avec des cheveux rouges ridicules. Bien. Puis une dame a laisse entreouverte la porte. J'ai pas pu resister. Je me suis assis dans la salle d'attente. Dame1: "Vous etes?" SAGReiss: "Je ne suis pas sur votre liste. Je suis pere, mais ma fille est en Belgique. Je ne l'ai pas vue depuis trois ans et demi. Je suis secretaire de l'association 1901 le Collectif pour la Coparentalite [CopCo]. Je viens en soutien a mon ami M. Payen." Dame1: "Vous ne pouvez pas rester la." SAGReiss: "C'est ce que le Procureur de la Republique m'a dit hier au TGI de Privas. J'en ai un peu marre, donc je reste. Je voudrais voir comment cela se passe chez vous." Dame1: "Je vais appeller la police." SAGReiss: "Je vous pretrais mon telephone, mais je l'ai laisse charger au bistrot." Dame1: "On a des telephones. Je vais voir avec ma collegue." J'ai observe plusieurs familles dehors & dedans, ai pu echanger avec un des beaux-peres, et toutes les meres se sont comportees de la meme facon monolithique. Elles deposent leurs enfants pour passer une ou deux ou trois heures avec leur pere dans un espece de prison pour peres & enfants, ou les gardiennes sont des bonnes femmes bien sur, en les embrassant pendant un quart d'heure comme s'ils partaient a la guerre. Mme Sylvie Prats, Juge des Enfants de Privas, c'est ca l'enfer ou vous envoyez nos enfants, vers le danger, vers une institution alienante, vers la haine du pere. Vous etes une honte a la magistrature, vous aussi. Comme Dame2 etait plutot d'accord avec Dame1, et surtout que j'avais deja vu ce que je voulais voir, je suis reparti au bistrot sous la menace de la police. Je suis revenu a midi. J'ai vu arriver les cheveux rouges.

A l'entree.

SAGReiss: "Bonjour, Mme Payen."
Mme Jeanjean: "Mme Jeanjean."
SAGReiss: "Desole, je ne m'en souvenais plus."
Mme Jeanjean: "Vous etes qui?"
SAGReiss: "M. Reiss, Scott de prenom."
Mme Jeanjean: "Et vous me connaissez d'ou?"
SAGReiss: "Je suis un ami de Franck."

A la sortie.

SAGReiss: "Au revoir, Mme Grospierre. [Je n'avais pas compris le nom de jeune fille.] Salut, Bryan. Salut Yannick."
Mme Jeanjean: "Dites a Franck que mes enfants ne sont pas a vendre. Avec tout ce qu'il nous a fait, c'est pas un pere."
SAGReiss: "C'est le pere de vos enfants."
Mme Jeanjean: "C'est leur pere biologique."

Scott Reiss, pere de Rose, secretaire du CopCo

Mes Amis Cyril Delacour, SAGReiss, Pascal Terrasse & Dominique Sénéchal

Cyril DelacourSAGReissPascal Terrasse, député roseDominique Sénéchal, Procureur
        de la République de Privas

Catherine Uccellatore - la Blanche de Namur

C’est pour toi, Catherine Uccellatore, la Blanche de Namur. Je t’apporte la bouteille de bière quand je monte chez toi. T’es toujours d’accord pour m’héberger? Merci. Je t’embrasse entre les fesses.

Catherine Uccellatore &
        SAGReiss

Catherine Uccellatore & SAGReiss

SAGReiss